Cadavres exquis
  Temps futurs : nouvelles
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
40 visiteurs actuellement
  Ecrire : les cadavres exquis
Le Moineau
un cadavre exquis proposé par stealrige

2 chapitres ont été proposés pour ce cadavre exquis
Réagir
Aucun commentaire pour le moment


chapitre 1chapitre 2
stealrigelacroute


Le Moineau

Chapitre 2 proposé par lacroute
Ce texte a été déposé le 05/06/2006


     Skarn est partagé entre l'envie de couillonner à feu doux les Revisited Blues Brothers et celle d'être en bas, parmi ses clients ; de goûter au spectacle, un ApériDisch en main..! Eh oui, la rude concurrence du " Bistrot " lui imposait un cocktail-maison dont l'appellation ne signifiait presque rien..! La tête d'affiche venait de commencer son show, attaquait le thème principal de " My funny Valentine "... C'était Chet Baker..! Mister Trompette..! PapillonJazz..! Un Cyber-duplicata pompé sur l'ADN du Maitre..!

     Skarn, devant les copies-carbone costardisées venues faire l'aumône, doit se contenter du minuscule holo flou, hasardeux et verdâtre qui vibre et ondule sur le plan de son bureau..!

     Costard 1 pose le bout de son cul sur le bout de son siège, jambes jointes, pieds ramenés en arrière, les doigts tripotant anxieusement le bord de son borsalino posé sur ses genoux..! Faux-cul comme jamais, faux-cul comme toujours..! Mais Louis apprécie l'humilité, surtout si c'est lui qui, au cours de l'entretien, joue le rôle du Parrain..! Il sait qu'il doit se méfier de l'autre..! Costard 2, éternel bipède spatiomafieux à la petite semaine, garde sa dignité, et surtout sa main droite en direct avec l'acier de son flingue, holster coincé sous l'aisselle de son autre bras..!

     «Dis Petit Louis, deux vieux poteaux comme nous, tu vas pas les laisser dans la mouise..? Les Ruskoffs au cul, sans rien pour faire bouchon..!
- Laisse-toi gonfler les hémorroïdes, ça constipe..! Dans les deux sens..!»

     Le rire est dans l'air..! Mais la tension monte..!
     «Faut voir..! J'ai lâché la rampe, me suis rangé des affaires..!»

Louis aimait bien Chet Baker..! Un jazzman, un homme à deux visages..!

Coté pile..!

     Pôle positif..! C'était, au cours des années perdues d'un siècle révolu, un trompettiste blanc, style jazz cool, fin et racé..! Quand il n'était pas penché sur sa trompette ou son bugle, il chantait d'une tendre voix fragile des standards sentimentaux..!

Côté face..!

     Pole négatif..! C'était aussi un être inquiet et fragile. Un écorché vif qui était allé chercher très tôt et pendant très longtemps son génie dans l'alcool, la drogue et la folie..! Visage buriné de petite vérole..! Regards tendus et agressifs..!
Sa musique, assez paradoxalement était calme, sereine, équilibrée, ouatée, fragile, cristalline et heureuse..! Ses notes parlaient d'amour..! Louis aimait son jazz tendre et romantique, aux sonorités limpides, ses sons suaves, chauds et sensuels..!


     «Skarny, côté flouze on a du vide au fond des poches..! Toi, t'as les finances aptes au renflouement amical..! Ce qu'on souhaite, tu t'en doutes..! Un peu d'artiche pour nous virginaliser l'anatomie de ce putain d'artéfact traceur..! Il nous met les ruskoffs sur les talons depuis qu'on a viré boucs émissaires du bordel ambiant..! Un peu de fraîche et on se maquille invisible..! Les traceurs en moins, les Ruskoffs perdent le nord, retrouvent les bestioles électroniques au fond de l'océan, sans la viande qui va autour..! Le talbin tu fais pas qu'en respirer les vapeurs, tu l'engranges, tu l'amoncelles, tu le thésaurises..! Cette putain de puce GPS derrière l'oreille, qu'on l'aurait dans le fondement que ça serait pareil, t'as les biftons en banque pour nous la faire extraire par un doc véreux, non..? Elle nous met les Brotherskillers sur les endosses que s'en n'est plus un plaisir, que ça s'apparente à un baiser sur la nuque et à tout ce qui va avec..! Sont pas loin les guignols tueurs, ils ont la technologie chercheuse sous la main, ils sondent les espaces enchevêtrés, le temps..! Ils azimutent du sonar high-tech et nous trouveront toujours..!»

     Louis l'avait voulu le trompettiste ! En direct live sur la scène du " Moineau "..! Il l'avait eu chez lui, en octets agglutinés à défaut de chair..! Son manager l'avait livré dans son caisson le matin même..! Le musico était cyber informatisé jusqu'au moindre octet..! Le copier-coller jazzy du Baker du XXème siècle lui avait coûté cher en location-vente..! Ce soir les recettes ne rembourseraient pas la mise de fond initiale..! Papillon Jazz était la création mécanique d'un fan fondu et de l'homme et de son œuvre... Il donnait des concerts intimistes dans de petites salles sombres en offrande aux nostalgiques de ce vieux jazz qui craquait sous le saphir..!

     «Ecoute ?..! J'ai promis à ma grosse de ne plus flirter avec l'illégal..! Tu connais ma femme, je me suis rangé pour qu'elle tranquillise... Les parloirs des bagnes spatiaux ça lasse l'amour et ça creuse les finances au prix de la téléportation en billets aller-retour..! La môme j'l'ai dans la peau..! M'a fallu céder aux exigences de tranquillité de Madame..! L'aventure de vous sauver la mise me tente, histoire de renflouer les joies du passé, mais..!»

     L'embouchure de son instrument, au rythme de ses phrasés, de ses riffs et de ses chorus, libérait des myriades de papillons-notes sous les spot-lights..! Les minuscules lépidoptères aux ailes frétillantes, métallisées, acier bleui ou rougeoyant, voletaient dans la salle en trajectoires erratiques, se posant, ailes repliées et multicolores, sur les épaules des spectateurs, sur la pointe des index tendus..!

     «Y'a toujours eu des mais avec toi..! Dis..! Un peu de taf, à notre convenance, en profit et perte..! Une adresse d'extracteur qui n'hésite pas à chatouiller le traceur du scalpel..! Ca t'écorcherait pas trop le porte-crédit, et l'ex-gagneuse n'en saurait rien, vu que c'est monsieur qui tient les rênes..!»

     Papillons-livres, ailes de cellulose frétillantes, fines et translucides comme du papier cigarette, en vols erratiques et saccadés sous la lumière blanche des spot-lights..!
     Papillons-velours fluorescents... Papillons-CD en éclairs d'acier... Papillons-plume de paon... Papillons-visage, papillons-sourire... Papillons-vitrail en voiles translucides... Papillons-enclume... Papillon rhinocéros... Papillons feu d'artifice en gerbes de lumières multicolores..! Papillons-confettis en pluie stroboscopique..! Papillons Ying Yang... Papillons-nénuphars.. Papillons-hirondelles aux ailes triangulaires, plaquées contre le corps, déchirant l'air de leur vol rectiligne... Papillons violons, l'archet sur l'axe de symétrie, les ailes comme des joues..!
     Papillons Herbert aux ailes de sable blond, papillons Bradbury tout de cristal revêtus, papillons Simak comme des fleurs pourpres au carrefour des étoiles, papillons-Pelot en saison de rouille sous les soleils hurlants, papillons Dick comme des yeux dans le ciel, métalliques papillons Spinrad comme des rêves de fer, papillons Sturgeon, papillons Ballard, papillons Silverberg offrant sous la lumière les ailes de la nuit..!


     «Tu connais pas la donzelle, elle renifle les entrées et les sorties du tiroir-caisse..! On dirait un aspirateur à magouilles, elle voit venir de loin l'entourloupe..! Elle persifle et agonise pour un centième de crédit qui ne trouve pas sa juste place dans l'équilibre quotidien des recettes du moineau..! Elle impose l'honnêteté et la transparence dans notre commerce, ne tolère pas le moindre poil de non-respect des lois..!
- J'me suis laissé dire que Monsieur est inventif dans la légalité..! Faut dire qu'on cause beaucoup dans ton dos ces temps-ci..! Parait que tu t'es emmanché avec des politicards intouchables, des rois de la valise diplomatique..! Que tu marnes dans le ballet rose uchronique..! Que ça promet d'être juteux ton idée..!»     
     Nuages fragiles et incertains de lépidoptères reconstituant peu à peu à ses côtés, ailes agglutinées, ce qu'il avait toujours souhaité faire passer au fil de ses notes : l'évocation du beau visage d'une femme aimée, la silhouette de l'enfant qu'il était, le fantôme de ce qu'il a toujours cherché vainement : le bonheur..!

     «On dit tant de choses..!
- Attends qu'on t'expose l'étendue de nos connaissances..! Monsieur serait en train d'imposer une loterie sur Eden IV... C'est beau les univers parallèles, surtout si c'est le Paradis Originel à peine modifié..! La mère Eve en chair et en os, virginale et potelée, ça fait fantasmer les Adams friqués du XXIVème siècle... Ca change des copié-collés Marilyn Monroe et Rita Hayworth..! Suffit que l'heureux gagnant tombe pile poil, sauce voyage dans le temps, avant l'inéluctable, et le veinard se prend pour la Pomme… Et la manœuvre est renouvelable, le tiré au sort change et pour madame c'est toujours la première fois..! Suffit de bien caler les compteurs temporels..! Faut pas dire, t'es inventif..! Y'aurait comme un arrière-goût de tangentiellement blasphématoire derrière tes ambitions, que je n'en serais pas autrement étonné..! N'empêche, tu prends le risque que les Sœurs ne t'échauffent la Foi si elles savaient..!»


chapitre 1chapitre 2
stealrigelacroute

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014