Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
20 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
114 critiques
7151 messages
Consulter le profil de Olivier
Envoyer un message privé à Olivier

Rêve de fer

Norman Spinrad


Rêve de fer
Traduction : Jean-Michel Boissier
Illustration : KLEI
Titre original : The iron dream
Première parution : 1972

 Pour la présente édition :

Editeur : OPTA

Ce livre est noté   (4/5 pour 1 évaluations)


J'ai lu ce livre et je souhaite donner mon avis
La critique du livre
Lire l'avis des internautes (39 réponses)

Réédition enfin prévue pour février 2006. J'en profite donc pour faire un peu de teasing, comme on doit dire.

Œuvre sulfureuse longtemps épuisée, "Rêve de fer" est enfin de retour dans nos bacs, et en poche. Reste donc à savoir si c'est une bonne chose.
La présentation est étrange, car il s'agit d'un des rares livres à avoir deux pages de titre.
En effet, si la première annonce "Rêve de fer" de Norman

Spinrad

, la seconde annonce "Le seigneur du Svastika" [1] d'un certain Adolf HITLER. Suit ensuite une bibliographie de l'auteur et une présentation de ce livre culte, longtemps épuisé, malgré son Hugo décroché en 1954. Cette réédition est en outre agrémentée de la postface d'un universitaire new-yorkais.
La notice biographique liminaire nous apprend qu'Adolf HITLER, a quitté l'Europe pour les USA au lendemain de la Première guerre mondiale, après avoir fricoté avec un mouvement politique aux idées plutôt nauséabondes. Il s'installe alors à Greenwich Village (le quartier bohème de New York), et commence dans l'illustration, avant de se lancer dans l'écriture en donnant à la sf plusieurs œuvres majeures, telles que "La race des maîtres", "L'empire de mille ans", "Le triomphe de la volonté" ou encore "Demain, le monde".
Cependant, son œuvre majeure, publiée de façon posthume reste ce fameux roman intitulé "Le seigneur du Svastika", son seul ouvrage primé d'un Hugo, et loué aussi bien par FARMER que par MOORCOCK.
Feric Jaggar est un Purhomme bodybuildé exilé en Borgravie chez les mutants et les métis qui dominent le monde, d'où leur nom de Dominateurs, ou Doms. Feric souhaite retourner dans sa patrie, la Grande République de Heldon, où tout n'est que pureté génétique, des arbres de ses luxuriantes forêts à ses rares ressortissants. Son père, ancien homme politique, a été exilé en Borgravie suite aux accords de paix du Traité de Karmak, qui ont fait de lui un criminel. Seuls les Purhommes, c'est à dire les hommes au patrimoine génétique absolument pur peuvent en devenir les citoyens, et passer définitivement la frontière pour fuir la domination décadente d'une humanité mutante et métissée, qui a pris le pouvoir partout ailleurs après la Grande Guerre.
Feric pénètre dans la taverne du Nid d'aigle (!), où Bogel du Parti de la Renaissance Humaine harangue les quelques badauds présents. Séduit par le discours, Feric décide d'adhérer au parti, pour mieux le prendre en main.
La suite, vous la connaissez : élu, il saborde le parlement, s'appuie sur l'une de ses deux milices pour éradiquer l'autre, et embrigade la population. Il assure la pureté raciale de la population par la castration volontaire ou l'exil de tous les êtres génétiquement impurs. Une fois maître de Heldon, il renforce et modernise l'armée, puis se lance dans une guerre particulièrement sanglante, pour conquérir des espaces vitaux, non sans y éradiquer les mutants et les Doms, en les massacrant lors des batailles, et en parquant les survivants dans des camps aux barbelés électrifiés. Avant de s'en débarrasser, par compassion (car il ne sert à rien de les maintenir en vie en attendant leur mort naturelle) et sans souffrance, à l'aide d'un gaz rendant leur mort indolore. La guerre devient alors totale, l'objectif étant de dominer le monde, pour pouvoir le remodeler à sa guise.
Je vous laisse découvrir la fin, absolument sublime dans le second degré et d'ironie particulièrement jouissive.
Puis vient enfin le morceau du chef, la fameuse postface, où un universitaire qui apparaît comme assez versé en psychiatrie et en psychanalise vous décortique le roman, et donne ainsi un éclairage sur ce roman, qui n'est jamais qu'une simple commande commerciale.
Les quelques renseignements uchroniques distillés ça et là ne manqueront pas de régaler l'amateur de SF.
S'il s'agit incontestablement d'une grosse, d'une énorme farce, elle n'est pas du goût de tout le monde. L'Allemagne a en effet peu apprécié qu'un auteur juif se glisse dans la peau de son plus célèbre chef d'Etat, puisque le livre y a toujours été censuré. Ce que l'on ne peut que déplorer, et ce que

SPINRAD

est le premier à faire. Réjouissons nous donc de la réédition -authentique- de cette œuvre atypique et mythique, après de si longues années d'absence, et saluons donc l'excellente initiative de folio SF, qui se place de plus en plus comme la collection phare de la sf en poche, avec pour nouvelle preuve cette indispensable réédition. Si "Rêve de fer" n'est pas le chef-d'œuvre de

SPINRAD

, il demeure un livre important tant dans son œuvre que dans la sf, et ce serait vraiment dommage de passer à coté, maintenant qu'il est à nouveau disponible. Loin des uchronies sur la seconde guerre mondiale, cette habile variation satirique sur HITLER et une certaine période de l'imaginaire (l'amibe lovecraftienne est particulièrement brillante) est un régal, une sorte de pendant bouffon à de grandes œuvres, telles que "Le maître du haut-château" ou "La séparation" ou "Les îles du soleil". Amis allemands, apprenez le français ou l'anglais, vous ne le regretterez pas !


[1] Pour celles et ceux qui l'ignorent, la Svastika est à la base un symbole religieux, que l'on appelle aussi la croix gammée. Elle symbolise la vie, et a été dévoyée comme chacun le sait par l'un des pires régimes criminels de l'Histoire.




A propos du Seigneur du Svastika, voici ce qu'ont écrit quelques géants de la science-fiction :
Philip José Farmer — « L'intensité de la vision d'Adolf Hitler projette littéralement le lecteur dans cet univers parallèle qu'il a créé dans ses moindres détails. On comprend que cette oeuvre énorme ait valu à Hitler un renom légendaire ».
Harlan Ellison — « Fascinant ! Hallucinant !... On est paralysé par l'émerveillement ! ».
Harry Harrison — « Si Wagner avait écrit de la science-fiction, il nous aurait peut-être donné le Seigneur du Svastika ».
Michael Moorcock — « Très certainement, cette oeuvre fait de Hitler l'égal de Tolkien, C.S Lewis et G.K. Chesterton... La quintessence de la littérature épique ».
A propos de l'auteur :
Né en Autriche le 20 avril 1889, Adolf Hitler vécut en Allemagne jusqu'en 1919 avant d'émigrer aux Etats-Unis. Il s'installa à New York, au coeur de Greenwich Village. Illustrateur de talent, il collabora au célèbre magazine de SF Amazing Stories et se fit remarquer par ses couvertures aux tons chatoyants, pleins d'action. Au début des années 40, sa parfaite connaissance de la langue anglaise lui permit de se lancer dans la carrière d'auteur et de devenir très vite l'un des grands écrivains de l'Age d'Or avec des oeuvres telles que L'Empereur des astéroïdes, La race de maîtres ou Demain, le monde. Il mourut en 1953 et, l'année suivante, le Hugo International lui fut attribué à titre posthume pour le Seigneur du Svastika.


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (39 réponses)

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
Bleue comme une orange   

Bleue comme une orange

    

Norman Spinrad



Cette critique est signée oman
2 réponses y ont été apportées. Dernier message le 25/04/2005 à 08h52 par oman

Les solariens   

Les solariens

    

Norman Spinrad



Cette critique est signée oman
4 réponses y ont été apportées. Dernier message le 30/06/2005 à 22h21 par Fiotox

Le livre d'or de Norman Spinrad   

Le livre d'or de Norman Spinrad

    

Norman Spinrad



Cette critique est signée Cyril
9 réponses y ont été apportées. Dernier message le 05/01/2006 à 20h36 par zomver

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire