Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
44 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
vda

Inscrit le :
16/02/2006
34 critiques
1500 messages
Consulter le profil de vda
Envoyer un message privé à vda

Pollen

Jeff Noon


Pollen
Traduction : Marc Voline
Illustration : Corinne Billon
Première parution : 1996

 Pour la présente édition :

Editeur : La Volte
ISBN : 2952221766

La critique du livre
Lire l'avis des internautes (8 réponses)

Dans un monde où les frontières entre rêves et réalité se sont estompées, où les espèces se sont mélangées, Manchester est prise d’une crise d’éternuement sans précédant.
La crise comme le livre débutent par une course de taxi, le meurtre du conducteur, un jeune homme-chien, et une montée anormale du taux de pollen par mètre cube d’air.

Nous voici plongés dans le monde du vurt, autrement dit un monde où les rêves ont une substance et cherchent à prendre le pas sur la réalité, un univers déstabilisant, oû les êtres vivants sont hiérarchisés selon leur appartenance, où la police emploie des flics-ombre et des flics-chien et des flics-vurt et des flics-robos. Ce grand melting pot étant la résultante de Fécondité 10, un épisode ayant mis fin à une époque stérile.

Au fil de l’avancement de l’intrigue, les fils qui la constituent se nouent pour former un climax où la mort, la vie, le rêve, les vivants, les morts, les chimères s’affrontent et se confrontent.

Une originalité certaine, pour ce texte qui n’est pas sans rappeler Moorcock dans le cycle des Danseurs de la fin des temps où de Jerry Cornélius, et donc un côté britannique nonsense qui se démarque du reste de la production très anglo-saxonnaméricaine.

Une voie à part, à écouter, à découvrir. Si elle ne révolutionne pas le genre science-fictionnel, elle s’amuse avec ses codes, cela sans dévoiler didactiquement l'univers original et prenant mis en place par Jeff

Noon

.
Pollen se caractérise par une écriture libérée des règles de syntaxe, privilégieant le signifiant. Une écriture d’images, où le monde souterrain transforme la cartographie et la topographie du monde du dessus par une exceptionnelle poussée de fleurs.




Aaaaattttcccchhhhoouuummm !
Lundi 1er mai
Plus de 500 grains par mètre cube ce matin
ALERTE SANITAIRE DE SA MAJESTE.
LE TAUX DE POLLEN S’ELEVE.
SENTIT LES FLEURS EST MORTEL.
La ville pleurait
1607 et à la hausse
Des portes sont en train de s’ouvrir entre les espèces
1999
Mardi 9 mai
Bombe
à éternuement

Jeff Noon, né en 1957 dans la banlieue de Manchester, est musicien, peintre et dramaturge. Parfois comparé à William Gibson, parfois associé à la génération « trash » d’Irvine Welsh et John King, cet auteur culte en Angleterre construit un univers hallucinatoire, hanté par le Vurt – monde du rêve – et Alice aux Pays des Merveilles.


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (8 réponses)

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
Vurt   

Vurt

    

Jeff Noon



Cette critique est signée vda
11 réponses y ont été apportées. Dernier message le 19/01/2008 à 14h18 par ElJusticiero

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire