Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
42 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
mijo

Inscrit le :
20/08/2006
8 critiques
583 messages
Consulter le profil de mijo
Envoyer un message privé à mijo

Nouvelles Tome 1 / 1950-1953

Richard Matheson


Nouvelles Tome 1 / 1950-1953
Traduction : Hélène Collon, Jacques Chambon
Titre original : Collected Stories

 Pour la présente édition :

Editeur : J'ai lu
ISBN : 2-290-52845-X

La critique du livre
Lire l'avis des internautes (10 réponses)

Voici lecteur une invitation au voyage dans l'univers de Richard

MATHESON

à travers ses nouvelles. D’ailleurs, lecteur, je t’en prie, appelle le MONSIEUR

MATHESON

car il le mérite amplement.

Oh je sais bien que depuis longtemps déjà il est relégué au fond d’un carton au grenier, ou pire, que lassé par ses quelques romans autant critiqués qu’encensés (Je suis une légende, L’homme qui rétrécit…) tu as banni cet auteur de ton univers science fictionnel : des vieilleries dis-tu alors que tu as tant à lire !
Je t’en conjure lecteur prends le temps, si tu ne veux pas investir dans ce recueil, de relire par ci par là les nouvelles qui hantent les anthologies. Ce sont des délicatesses à déguster lentement (une de temps en temps) pour mieux s’apercevoir de leur puissance évocatrice, pour qu’elles te hantent jusqu’à ce que tu éprouves le besoin irrésistible de les relire puis d'en découvrir d'autres, comme des sucreries auxquelles tu as pris goût et que tu t'offres pour le plaisir.
Comment me diras tu, pas d’univers extraordinaires ? pas de sciences anticipatrices ? pas ou peu d’ET non plus, ni même de super humains mais alors... quel intérêt ?

La plongée se fait ailleurs, à travers des thèmes plus fondamentaux plus intimistes plus pervers aussi… Elle se fait grâce à une maîtrise parfaite du langage, par un style concis, simple mais efficace et intelligent.
N’aies pas peur d’être lassé : Monsieur

MATHESON

sait varier les plaisirs : voici une bande sonore (Derrière l’écran) ; voici un échange de correspondances (Une petite annonce) un récit à la 2e personne du singulier (Quand le veilleur s’endort) un journal intime (Le Journal d’un monstre). Tu veux un récit de guerre effroyable et poétique à la fois : La guerre des sorcières. Veux tu découvrir sous un autre jour les objets du quotidien : lis "Appel longue distance" ou "l’Habit fait l’Homme" . Et Monsieur

MATHESON

s’autorise même un clin d’œil personnel dans "Avis à la population"… Encore ? Que ferais- tu lecteur "Le dernier Jour" ? Comme parent qui choisirais- tu ? le mari de Ruth de Tina a disparu ou le docteur Dearfield de Lazare II ?

A chaque nouvelle, le lecteur est projeté dans un univers qu’il lui semble connaître mais où la loi rationnelle s’efface peu à peu : insidieusement, sa perspective bascule, son monde vacille. Qu'importe alors les quelques maladresses scientifiques de l'auteur. Le quotidien ne sera plus le même car derrière les mots de Monsieur

MATHESON

, se dissimulent les angoisses les plus profondes : celle de la solitude, celle de la vulnérabilité, celle enfin du néant qui guette l’Homme… et l'auteur va non seulement exploiter ces failles mais surtout les explorer sous toutes leurs facettes.
Car finalement, le monde le plus étrange, le monde le plus merveilleux, fantastique, n’est ce pas l’esprit humain ?

Pour finir, certes, ne t’attend pas lecteur à éclater de rire sinon nerveusement. Même si Monsieur

Matheson

sait également parsemer ses textes de touches d’humour et de poésie pure !

Que puis je rajouter encore lecteur pour te convaincre ? Je sais : je vais laisser la parole à Monsieur

MATHESON

pour qu'il t'explique ce qu’il est réellement : « le seul terme que j’ai jamais accepté pour me décrire est celui de raconteur d’histoires »

et là moi, je dis chapeau bas

Voilà lecteur, le message que je voulais t’adresser dans cette première chronique car je l’espère, un autre fantôme viendra une autre nuit qui prendra possession de mon esprit pour …


NOTA : Cette chronique n'aurait pu voir le jour sans l''amitié et les conseils avisés de notre Monsieur LACROUTE - encore merci ...




Quand R. MATHESON entre en littérature, le fantastique entre, lui, dans l'âge de la modernité : éVacué le surnaturel gothique, l'effroi désormais s'immisce dan sles plus infimes recoins du quotidien. Et ce avec un talent littéraire à nul autre pareil : d'une tranchante concision, d'une variété narrative et formelle exceptionnelle, d'une richesse thématique impressionnante, la "marque" MATHESON fait naître une nouvelle vision de la terreur, névrotique, angoissante et délicieusement teintée d'humour macabre... L'édition intégrale de ces nouvelles présentées dans l'ordre de leur composition et dans des traductions nouvelles ou soigneusement revues comportera trois tomes.


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (10 réponses)

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
Dystopia   

Dystopia

    

Richard Matheson



Cette critique est signée Olivier
1 réponse y a été apportée. Dernier message le 04/12/2005 à 16h25 par gylles

L'Homme qui rétrécit   

L'Homme qui rétrécit

    

Richard Matheson



Cette critique est signée Trevize
5 réponses y ont été apportées. Dernier message le 13/10/2005 à 21h19 par Olivier

Le Jeune homme, la mort et le temps   

Le Jeune homme, la mort et le temps

    

Richard Matheson



Cette critique est signée E-xis B
1 réponse y a été apportée. Dernier message le 05/04/2010 à 18h20 par Jekub

Derrière l'écran   

Derrière l'écran

    

Richard Matheson



Cette critique est signée Olivier
5 réponses y ont été apportées. Dernier message le 29/12/2011 à 21h55 par Olivier

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014