Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
6 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
Lisbei

Inscrit le :
23/05/2005
20 critiques
2802 messages
Consulter le profil de Lisbei
Envoyer un message privé à Lisbei

La Lune seule le sait

Johan Heliot


La Lune seule le sait
Illustration : Eikasia
Première parution : 2000

 Pour la présente édition :

Editeur : Mnémos

Ce livre est noté   (4/5 pour 1 évaluations)


J'ai lu ce livre et je souhaite donner mon avis
La critique du livre
Lire l'avis des internautes (15 réponses)

Après sa victoire à Sedan en 1870, Napoléon III, Empereur des français, verrait l'avenir s'ouvrir devant lui, si son épouse bien-aimée n'était assassinée, en même temps que leur fils, dans un attentat. Brisé, malade, "Badinguet" ne se maintient au pouvoir que grâce à la férocité de sa police... et à l'arrivée providentielle des Ishkiss en 1889. En effet, l'échange de savoirs et de techniques avec ces ET va lui permettre de recouvrer sa force, sinon sa pleine santé. Grâce à eux également, il va déplacer le bagne, de Cayenne sur la Lune. Et dire que certains sont mécontents !... Parmi ceux-ci, le plus célèbre n'est autre que Babiroussa, exilé sur Guernesey depuis des dizaines d'années, quasi centenaire en 1899 (puisqu'il est né en 1802, comme chacun sait). Il est l'âme de la résistance, lié aussi bien à Louise Michel, déportée après la Commune, qu'à Jules Verne, qu'il va envoyer sur la Lune pour une mission très spéciale...

Vous l'aurez compris, c'est d'une uchronie qu'il s'agit, et d'une bonne uchronie. Les lecteurs de Jules Verne retrouveront sans doute avec plaisir des pastiches assez réussis, et reconnaîtront l'auteur de De la Terre à la Lune tel qu'on peut l'imaginer.
C'est là, dans le demi-secret d'un hangar souterrain, que l'on prend pleinement la mesure de l'alliance entre l'Empire et les extra-humains. Là où s'affairent par dizaines des hommes en bleus et tabliers de cuir, de solides gaillards[...]. Ils représentent l'élite des dompteurs de l'acier, des magiciens capables de soumettre à leur volonté la matière la plus brute. Dans la chaleur infernale des forges, chacun des métallurgistes est un avatar de Vulcain. Dans la cacophonie des marteaux-pilons pneumatiques, chaque ouvrier est un Titan.
Bref, c'est un roman que j'ai eu particulièrement de plaisir à lire en cette année consacrée à Jules Verne. Le clin d'oeil discret à Maurice Leblanc m'a bien plu aussi.
Monsieur... ?
-Verne. Jules Verne."
Il avait à peine fermé la bouche que l'autre avait bondi, une flamme d'excitation dans le regard.
"Ah çà, Monsieur... Ha, c'est trop fort, je ne puis y croire. Pourtant, c'est bien vous ! Je connais votre portrait par coeur. Permettez-moi de me présenter : Isidore bautrelet, fervent admirateur de votre oeuvre, reporter pour le compte du Petit Parisien...

Le bémol que j'y mettrai, c'est que c'est tellement dans l'atmosphère de l'époque et des romans de Verne que les problématiques actuelles n'ont évidemment pas de place dans ce roman, ce qui m'a quand même un peu frustrée.

Cela dit, il a quand même obtenu le prix Rosny-Aîné 2001 du meilleur roman de SF francophone, et c'est vraiment un très bon moment de lecture, alors ne boudez pas votre plaisir !




Printemps 1889. Un vaisseau hybride de chair et de métal fait irruption dans le ciel de Paris, stupéfiant la foule venue célébrer la clôture de l'Exposition universelle. L'humanité entre en contact avec les extraterrestres Ishkiss et découvre une technologie qui surpasse ses rêves les plus fous.
Dix ans plus tard, l'Europe s'est transformée grâce à l'alliance rendue possible entre la vie et le métal. Pourtant, la révolte gronde, menée par les artistes et les écrivains exilés en Amérique. La science fabuleuse apportée par les créatures d'outre-espace est devenue un instrument d'oppression entre les mains de l'Empereur français. Les droits des peuples sont bafoués, les opposants déportés grâce à la nef ishkiss vers le nouveau bagne que Louis Napoléon vient d'inaugurer dans les entrailles de la Lune.
Quels sont les véritables desseins des alliés du maître de l'Empire ? La réponse offre la clé de l'éternité. Un seul homme sur Terre est peut-être capable de l'entrevoir : celui dont les rêves à présent dépassés ont à longueur de pages fasciné ses semblables...


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (15 réponses)

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
La Harpe des étoiles   

La Harpe des étoiles

    

Johan Heliot



Cette critique est signée Gracie
Aucune réponse pour le moment...

Ados sous contrôle   

Ados sous contrôle

    

Johan Heliot



Cette critique est signée Olivier
2 réponses y ont été apportées. Dernier message le 26/07/2007 à 11h58 par Lisbei

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014