Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
141 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
Gracie

Inscrit le :
05/10/2004
37 critiques
1857 messages
Consulter le profil de Gracie
Envoyer un message privé à Gracie

La Harpe des étoiles

Johan Heliot


La Harpe des étoiles
Illustration : Manchu
Première parution : 2003

 Pour la présente édition :

Editeur : ISF / Imaginaires Sans Frontières
ISBN : 2-84727-022-1

La critique du livre
Soyez le premier à donner votre avis !

Humains modifiés aux fonctions prédéfinies, les néos, se sont débarrassés de leurs créateurs encombrants et aliénants, les primos.
L'univers connu est désormais sous leur domination, mais voici qu'une rumeur annonce le retour des primos. Pour des raisons diverses et parfois contradictoires, nombre de néos se précipitent à leur rencontre. Les uns pour les détruire, les autres pensant qu'ils représentent un espoir : en effet le maître des mailles et le système des castes ont imposés un système bien contraignant et figé où la liberté n'a plus beaucoup de place.
Teer-Elben, de la caste des nomades, est contacté par un mystérieux messager pour découvrir ces primos avant tous le monde.


Excellent point de départ, un univers de space opera très riche qui tient la route, à mon avis, jusqu'à la rencontre tant attendue.
Et là, pouf pouf, le récit devient confus, les événements se précipitent, trop, ils s'enchaînent de façon rocambolesque, hasardeuse et compliquée.
Mais surtout, ce qui me désole, c'est que de nombreux thèmes fort intéressants sont à peine effleurés alors qu'ils auraient du, à mon avis, être au coeur du sujet.

spoilers possibles, mais à peine :

Entre le maître des mailles et les primos, qui choisit qui et pourquoi ?
L'engagement des uns et des autres va jusqu'à l'abnégation : mais pourquoi ?
Qui sont ces deux femmes ? D'où tirent-elles leur pouvoir de domination ? De leur science ? un peu léger, non ?

Bref à la fin, il me semble que l'auteur fait le choix de l'action et de la justification scientifique au détriment de thèmes tels que :
Le pouvoir, le charisme.
L'engagement politique
La légitimité de la domination du créateur sur ses créatures.

Sujets plus intéressants, je crois, que la débauche de péripéties compliquées et fatigantes qui rendent la lecture des dernières pages vraiment laborieuse. Et finalement le destin des personnages tombe à plat et nous déçoit. Plutôt que des pages d'explication sur les passages d'un univers à l'autre, sur la crétion d'un univers, sur les cordes et les harpes, j'aurais préféré que l'auteur me parle plutôt de ces gens, néos et primos, de leurs relations et de leurs rivalités.
C'est un peu comme si l'auteur était passé à côté de son sujet, comme on dit.




Lauréat du prix Rosny aîné 2001 pour son premier roman, La lune seule le sait, Johan Heliot a vu ses quatre livres suivants encensés par la critique. Il est passé en trois ans du stade de jeune auteur prometteur à celui de valeur sûre de la SF. Son style très varié — il aborde avec le même bonheur le roman cyberpunk, le space opera ou l'uchronie historique — se caractérise par un sens de l'action et de l'épopée qui lui valent un succès sans cesse croissant.

Le Nomade Teer-Elben vogue sur les fils de la Harpe des étoiles, qui relie les planètes colonisées par les différentes castes de la post-humanité... Un mystérieux commanditaire l'a en effet chargé de retrouver l'Abelle, le vaisseau mythique à bord duquel les Primos, derniers survivants de l'humanité originelle, se sont enfuis.

Et voilà Teer-Elben manipulé, menacé, traqué ! II ne peut guère compter que sur son lignage et sur l'étonnante Si'Wu, jeune Diaphane au corps impalpable...

Dans l'entrelac des cordes de la Harpe des étoiles, l'affrontement entre castes humaines et humains originels va-t-il resurgir du passé ?

La guerre des castes peut-elle détruire le fragile équilibre galactique ?



Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Soyez le premier à donner votre avis !

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
La Lune seule le sait   

La Lune seule le sait

    

Johan Heliot



Cette critique est signée Lisbei
15 réponses y ont été apportées. Dernier message le 12/06/2006 à 19h25 par RisingSun

Ados sous contrôle   

Ados sous contrôle

    

Johan Heliot



Cette critique est signée Olivier
2 réponses y ont été apportées. Dernier message le 26/07/2007 à 11h58 par Lisbei

Frankenstein 1918   

Frankenstein 1918

    

Johan Heliot



Cette critique est signée soleilvert
1 réponse y a été apportée. Dernier message le 12/10/2018 à 01h43 par tj

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014