Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
11 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
morca

Inscrit le :
27/04/2004
34 critiques
5417 messages
Consulter le profil de morca
Envoyer un message privé à morca

Champagne bleu

John Varley


Champagne bleu
Traduction : Jean Bonnefoy
Illustration : Sato Yamamoto
Titre original : Blue champagne
Première parution : 1986

 Pour la présente édition :

Editeur : Denoël
Collection : Présence du futur
ISBN : 0-425-09336-0

Ce livre est noté   (4/5 pour 1 évaluations)


J'ai lu ce livre et je souhaite donner mon avis
La critique du livre
Lire l'avis des internautes (17 réponses)

5 nouvelles, dont 2 très courtes, forment ici un bouquet, au final très agréable, dont une des fleurs reçut un Nebula et un Hugo...

Voici les nouvelles proposées, suivi de leur qualificatif-thème du quatrième de couv, et de la date :


Le texte traité (excentrique) - 1985
A peine SF, un échange de lettres entre J.

Varley

Himself et la directrice de collection de Berkley Books, où notre auteur milite pour son nouveau label, les "

Varley

illades", assurant au lecteur que l'ouvrage qu'il lit a été écrit sans outil informatique...

Frappez : entrée [] (informatique) - 1984
Une composeuse automatique insistante alerte par téléphone Victor Apfel qu'une récompense contre service l'attend chez son voisin. Un étrange voisin, qui ne sort jamais de chez lui. Victor s'y rend, non sans hésitation. Il a mis le pied dans quelque chose qui le dépasse de loin... Un peu policier, totalement SF, un récit qui, je le crois les yeux fermés, méritait les éloges (les prix c'était pour lui).


Champagne bleu (cybernétique) - 1981
Cooper est dans SON monde sur "La Bulle", une étrange installation aquatique, construite sur Luna, et où se bouscule tout le gratin pouvant se payer le voyage Terre-Lune. Cooper est sauveteur en chef, donc un grand gars musclé, et en plus pas trop con. La vie lui offre tout ce qu'il aime : nager et baiser. Enfin, presque tout, car Anna-Louise, sa collègue, ne semble pas vouloir combler ce quelque chose qui manque.
C'est dans SON monde que débarque La Gitane Dorée, icône "télévisuelle", son corps superbe intimement lié à un acolyte : une sorte d'exo-squelette ultraperformant autant qu'ultradécoratif. Bien sûr, Cooper et la Gitane Dorée vont se rencontrer. Mais les deux héros ne s'attendent pas aux conséquences de cette rencontre...

Tango Charlie et Fox Trot Roméo (Epidemique) - 1985
Une sonde policière, poète à ses heures, retrouve, éjectés de la station spatiale Tango Charlie, un corps de chien et une rose. Il y aurait donc de la vie sur T.C. !! D'accord, mais rien n'est simple. T.C., ancien lieu d'épidémie était en quarantaine à l'infini, a des mécanismes de défenses, et commence sérieusement à tomber en miettes. Non, rien n'est simple pour Anna-Louise Bach (le personnage secondaire de la nouvelle précédente, dix ans après), recrue/stagiaire au grade de Caporal : ni le travail, ni la vie personnelle, et maintenant Ca : un ça sur lequel vont s'échiner les huiles autour de la question : qui peut être dans la station T.C., doit-on les sauver ou non, etc...

L'annuaire de Manhattan (abrégé) - (Atomique) - 1984
Un post-cataclysmique lapidaire et efficace. Le plus court et en même temps le plus long. "La meilleure et la pire histoire qu'on ait écrit" (c'est l'auteur qui le dit).

Avis :

Varley

taille ici ses récits comme ses mondes et ses personnages : efficaces, tranchants, avec plusieurs facettes, parfois surprenants, toujours vivants. Et la vie n'est pas facile. Relationnellement, professionnellement, ça n'est jamais simple. Pire encore, pour certains : il faut porter la souffrance de la chair.
En plus, ça finit jamais bien. Au moins trouve-t-on parfois une solution qui permet de s'en sortir au mieux. Ou plutôt "au moins pire".

Personnages que j'ai trouvé bien rendus, trames captivantes, bien écrit...

Bref, j'ai vraiment apprécié, et je ne l'oublierais pas pour ces autres recueils... Olivier va être content : voilà des nouvelles que j'ai bien aimé... toutes en plus... !

Seul bémol : la couverture est assez moche... (z'avez remarqué que l'illustrateur est le frère du très célèbrissime "Kadérapé"... non, oké pardon ----> [ ] )




Sourispuisque c'est excentrique
Souris, puisque c'est informatique
Souris, puisque c'est biomécanique
Souris, puisque c'est épidémique
Souris, puisque c'est atomique
Cinq nouvelles, bonnes nouvelles, pour nous démontrer que l'on peut aborder les sujets les plus graves (les pièges de la cybernétique, la guerre nucléaire, les handicaps physiques, les maladies auto-immunes et les perversions médiatiques) par le biais de l'humour, de la poésie et de l'imaginaire le plus débridé.
Un talent fait d'intelligence et de sensibilité qui a été couronné par de nombreux prix dont le hugo et le nebula pour "Frappez : Entrée || "


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (17 réponses)

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
Le Canal Ophite   

Le Canal Ophite

    

John Varley



Cette critique est signée vda
9 réponses y ont été apportées. Dernier message le 12/10/2014 à 18h52 par Butch

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire