Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
16 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
  

Lucius Shepard


  Sujet proposé le 04/03/2012 à 11h58 par Jim
  Ajouter ce sujet à mes favoris Culture SF
   Répondre   |   page 2 / 5   |   aller en page :      1  2  3  4  5     
Franz

Inscrit le :
30/05/2005
3144 messages
RE : Lucius Shepard 09/03/2012 à 11h29  
Merci pour le lien Jim :)

Je lis ça ce soir et je reviens te dire quoi
Signature de Franz C'est curieux chez les marins ce besoin de faire des phrases...
   Consulter le profil de Franz  Envoyer un message privé à Franz  
Lisbei

Inscrit le :
23/05/2005
2802 messages
RE : Lucius Shepard 10/03/2012 à 11h42  
Damned, je n'étais pas là cette semaine, mais il n'est jamais trop tard pour rire de ce courrier en effet hilarant. J'espère que la personne qui l'a écrit ne mourra pas d'embarras en le relisant 20 ans plus tard...

Personnellement, je me souviens que j'avais aimé La vie en temps de guerre, mais je ne me souviens plus trop de ce qu'il y avait dedans non plus, oups, et je n'ai toujours pas lu Le dragon Griaule, re-oups. En revanche, je plussoie sur Louisiana breakdown, que j'ai beaucoup aimé et qui me paraît très représentatif de l'écriture de Shepard.
   Consulter le profil de Lisbei  Envoyer un message privé à Lisbei  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
4729 messages
RE : Lucius Shepard 14/04/2012 à 11h33  
Sur le film d' Alfonso Cuarón, Les fils de l'homme :


!!! SPOILERS !!!


"Saw Children of Men. It was very good until the absolute end, but its goodness mainly lay in the authenticity of the mise en scene, which is great-- a graffiti-ridden, crumbling, ultra-violent Britain, rife with detail--and the performances of the actors (especially Clive Owen and Michael Caine) and the great hand-held camerawork. Those things hid the idiocy of the basic concept underlying the plot. But in the end it turns into a Monty Python skit. Trapped in a hellish refugee ghetto, the girl delivers her baby in a building under armed assault by the army, with fire being returned by the rebels (the Fishies); and the baby is heard crying and then is seen as the mother goes down a hall taking heavy fire and the refugees all react with unanimous wonder and want to see, touch the child, some getting blown away in the attempt; the army sends in an assault team, they too are dumstruck as are the troops outside. In the midst of chaos, they hook up with a woman with whom they stayed the previous night and she has a boat for them, and Clive rows them out to a buoy and dies (he's been walking around with a stomach wound taken during the assault--given the ordinance they were using and the devastating effect it had on other men, it would have dropped him) just as the boat comes up to save mother and child. It's kinda unbelievable and it made the the rest of the movie seem like a set-up for melodrama. Like a souffle that falls flat after cooking for an hour and a half, COM is rendered unpalatable by this collapse."
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 14/04/2012 à 11h36   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
Lisbei

Inscrit le :
23/05/2005
2802 messages
RE : Lucius Shepard 14/04/2012 à 16h57  
Je vais poser une question idiote, mais quel est le lien avec Shepard ??
   Consulter le profil de Lisbei  Envoyer un message privé à Lisbei  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
4729 messages
RE : Lucius Shepard 14/04/2012 à 17h36  
Et bien, Shepard est également critique de cinéma (professionnel, au sens où on le paye parfois pour ça).
Une partie de ses articles sont réunis dans Weapons of mass seduction.

Les fils de l'homme, morca en causait sur un autre fil, et cet avis de Shepard me semble pertinent. Je me suis demandé où poster cette citation : là-bas ou ici ?
J'ai opté pour ici.

Et, à la réflexion, c'était une erreur : cette citation éclaire sur le film, en rien sur l'auteur...
(mais il est trop tard pour éditer !)
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 14/04/2012 à 17h37   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
morca

Inscrit le :
27/04/2004
5589 messages
RE : Lucius Shepard 14/04/2012 à 19h20  
Timidement, car je viens de découvrir le film :

assez d'accord :
Citation :

(especially Clive Owen and Michael Caine)

Surtout Caine, ama, incroyable dans ce perso de post-hippie vieillissant. Il y a par contre des faiblesses et hélas dans les moments clés. (l'attaque de la voiture, le bébé découvert devant les soldats).

Toute l'imagerie de reportage de guerre, du chaos qui en résulte est vraiment bien comprise et utilisé, et cela, outre des décors effarants et déprimants, et ce qui offre au spectateur médusé cette impression d'enfer.

Sur le scénario, y'a quelque chose qui paraît un peu faible comme idée de base, oui, mais ça reste à voir en creusant - et en rapport avec tant d'autres films. Le livre - c'est une adaptation - semble avoir mis l'accent plus sur le rapport au religieux que souligne le titre même... mais j'ai vu ça une fois, ce n'est peut-être pas si vrai...
En tout cas, faut voir... l'absence d'enfants, chose mal mise en scène ama dans le film (c'est une donnée mais elle ne m'a pas impliqué tant que ça, ce qui cause désagrément ensuite dans l'implication quant à l'enjeu de ce nouveau né), l'absence d'enfant, disais-je c'est sans doute l'absence d'avenir, la société "no future" totale...
mais je m'égare... mmm...
Y'a des choses plus ou moins intelligentes dans la mise en scène. 2 exemples : la scène de guerre finale est accompagné d'une musique un peu violon monoton qui fait penser au sifflement d'oreille dû au bruit des explosions; Fait penser car introduite - uniquement dans ce but sans doute - dès le début par le héros. ceci ayant pour but d'impliquer le spectateur, l'immerger un peu dans cette scène apocalyptique ; mais au final, justement, on y pense à cet effet, donc on en sort... un peu trop lourd, à mon avis...
La scène de la découverte de l'état de la jeune femme dans l'étable fait lien avec le petit jésus, certes, mais le discours de la fille sur les pis des vaches - une logique humaine (production/non respect du vivant) - auquel s'ajoute vache-lait-maternité etc. ce qui fait de cette scène ultra casse gueule - je trouve - un truc assez réussi...
La scène des soldats, arf, Julius pense au Monty Python, oui, elle est un peu ratée... y'a un truc là-dedans pourtant, je pense à première vue qu'elle a surtout été mal pensé cinématographiquement...
Après, la grosse bourde : le bateau qui s'appelle Tomorrow, holala, c'est lourdingue !^^ - j'ai pas vu s'ils pouvaient avoir des cirés jaunes sur le bateau (une "manif" autour d'un prédicateur chrétiens, la secte a des costumes qui ressemblent à des cirés jaunes.. ... bref...)


Je ne lis pas couramment l'anglais, mais quand même : le concept de base est nase, ça fait penser à Monty Python, la fin est pourrie : sans rire, il n'a pas aimé en fait Julius, hein ???? ^^ ; il n'aime pas Harry Potter en plus, mais enfin, c'est un cynique !!! :D
Signature de morca C'est pas vrai, je ne suis pas misanthrope. La preuve, j'ai des amis humains.
   Consulter le profil de morca  Envoyer un message privé à morca  Visiter le site de morca  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
4729 messages
RE : Lucius Shepard 14/04/2012 à 19h42  

morca :

La scène des soldats, arf, Julius pense au Monty Python, oui, elle est un peu ratée... y'a un truc là-dedans pourtant, je pense à première vue qu'elle a surtout été mal pensé cinématographiquement...

Lucius discute de cette scène et d'autres avec, notamment, Ellen Datlow, sur ce fil (à peu près au tiers).

Extraits :

"ED : found the bit with the complete and total silence and absence of fighting for a few minutes very believable. No one has seen a baby for ninteen years. I don't believe that regular soldiers and regular people would automatically think "commodity!! must grab it" immediately. The person who DOES try that takes a little more time to come up with that brainstorm.
[...] The scene lasted a few minutes. I believed it.

LS : It was ridiculous. These are hard men, callous men, an anti-terrorist unit. The awe would have lasted a few seconds, no more, and they would have grabbed the child. They certainly wouldn't have formed an aisle to allow this miracle to pass from view. They would have coveted it for themselves. And they would have grabbed it before she left the building--they would have been ordered too. Sorry, Ellen. A few minutes is way too long. At the very least, they would have been pursued before they were out of sight."
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
Lisbei

Inscrit le :
23/05/2005
2802 messages
RE : Lucius Shepard 14/04/2012 à 20h27  
Ah, merci pour la réponse, Jim :-). Je n'ai pas vu le film, je n'en dirai donc rien, mais je n'ai du bouquin qu'un souvenir très mitigé... Je préfère PD James en polar, elle y réussit nettement mieux, ama.
   Consulter le profil de Lisbei  Envoyer un message privé à Lisbei  
morca

Inscrit le :
27/04/2004
5589 messages
RE : Lucius Shepard 14/04/2012 à 23h01  

Citation :

I'm sometimes devastated by movies. Dancer in the Dark, for one. But I never took anything from Children other a certain amount of tension that was due to the virtuoso camerawork more than anything.

C'est sans doute vrai, hélas............ mais Dancer in the Dark NOOOON ! ^^

Je crois que je ne vais pas tout lire, je crains le quiproquo, ça me prendrait trop de temps. Il faudra que je le revois de toute façon, car il m'interroge encore. Je veux être sûr de ne pas avoir sous-estimé une trame apparemment sans profondeur. Oui, il est vrai, comme dit Lucius, si j'ai bien compris, qu'il s'agit en bonne partie d'une poursuite, ou d'une tentative d'évasion, et que le reste semble assez peau de chagrin, en dehors de ce travail de mise en scène de la monstruosité du monde décrit.
Pour la scène des soldats, je trouve que les deux ont un peu raison. Personnellement, j'ai balancé entre les deux avis sur le moment de la scène.

Citation :


These are hard men, callous men, an anti-terrorist unit. The awe would have lasted a few seconds, no more, and they would have grabbed the child.

Oui, c'est vrai. Ou il aurait fallu introduire dans le scénario des éléments plus puissants qui permettaient que ça arrive de façon crédible. La scène d'intro avec la mort du plus jeune homme de la terre, ces personnes qui regardent l'info à la télé en pleurnichant dans leur mouchoir, c'est encore plus ridicule, je trouve, et on se base quasiment uniquement là-dessus. De plus, les soldats scotchent - admettons - et à la première explosion, il retourne flinguer en laissant l'être "le plus précieux de la terre" (et le plus fragile) partir au coeur d'un champ de bataille, sans l'accompagner, sans le protéger ??? En fait, on dirait que cette scène est faite pour signifier le caractère précieux ou sacré de l'enfant (même les armes se taisent devant lui), alors que cela aurait du être fait depuis longtemps, et la scène servir de quasi conclusion - ou de sens final - avant de laisser partir le mioche sur "un bateau qui s'appelait Tomorrow (oh punaise, ça craint vraiment ça !!!!! )"


Certes, des types qui se sont appelés "Le Renouveau Planétaire" pourrait bien baptiser un bateau Tomorrow, mais le scénariste aurait dû dire : Non les gars, on en prend un autre, c'est vraiment tout much comme symbole pourri !
Signature de morca C'est pas vrai, je ne suis pas misanthrope. La preuve, j'ai des amis humains.
dernière édition : 14/04/2012 à 23h07   Consulter le profil de morca  Envoyer un message privé à morca  Visiter le site de morca  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
4729 messages
RE : Lucius Shepard 15/04/2012 à 10h43  

morca :

NOOOON !

Ça correspond assez à ma réaction quand Lucius vantait Le pacte des loups ^^

Il regarde souvent des films de Steven Segal, aussi.
Dans ce domaine, il remarque : "I like bad flicks and exploitation flicks as much as the next person, but I don't have to claim they're the work of master in order to justify liking them."
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
   Répondre  |   page 2 / 5   |  aller en page :      1  2  3  4  5     

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire