Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
9 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
Gutboy

Inscrit le :
05/05/2006
2 critiques
1268 messages
Consulter le profil de Gutboy
Envoyer un message privé à Gutboy

Le monde tous droits réservés

Claude Ecken


Le monde tous droits réservés
Illustration : Patrick Imbert
Première parution : mars 2005

 Pour la présente édition :

Editeur : Pocket
Date de parution : avril 2009
ISBN : 78-2-266-16346-0

Ce livre est noté   (4/5 pour 1 évaluations)


J'ai lu ce livre et je souhaite donner mon avis
La critique du livre
Lire l'avis des internautes (15 réponses)

L'édition que j'ai lue est la version Pocket du recueil paru au Bélial en mars 2005.
La couverture signée Patrick Imbert est très réussie

Le monde tous droits réservés n'est pas tout à fait ma première incursion dans l'univers de Claude

Ecken

.
J'avais déjà eu l'occasion de me frotter à ses idées à la fois scientifiques et humaine grâce à La fin du Big Bang, dans l'excellent recueil Les Passeurs de MIllénaires, et Le Propagateur dans le Bifrost 42.
L'impression générale que j'en avais retiré était celle d'une SF intelligente et réflechie, une SF qui tente de maintenir le lien entre la technologie et ses impacts sur les hommes, en profondeur. Une SF qui donne envie d'en lire plus.
Cet ouvrage confirme mon analyse, tant sur les thèmes que sur la qualité de l'écriture et l'imagination de l'auteur.

Très bonne qualité d'ensemble, il faut pourtant reconnaitre que le livre est irrégulier. Le recueil oscille.

Entre le méchamment prévisible:
Membres à part entière: imaginez un monde où presque toute la population a perdu l'usage de ses jambes à la suite d'un virus ou d'une maladie.
Imaginez un homme valide qui travaille dans un labo et qui se mutile pour ne plus être rejetté.
Quelle sera la chute finale?
Les déracinés: imaginez qu'on a transformé des êtres humains en plantes.
Imaginez qu'ils se rebellent et se retranchent dans un endroit clos. Comment diable allez vous vous débarrasser de ces plantes?
Dommage d'ailleurs que la fin soit tant téléphonée dans cette nouvelle, l'idée est magnifique, magnifique, et aurait mérité d'être développée.

Entre la SF genre "période classique" un rien surannée.
Où l'on se retrouve avec un étonnant mélange de "ouais, ok, c'est de la SF standard old-fashion" et un vrai plaisir nostalgique de cette SF là: La bête du recommencement, La Dernière mort d'Alexis Wiejack.

Entre des idées splendides mais gâchées.
Les déracinés comme déjà dit, Fantômes d'univers défuntsdont le titre est une catastrophe tant il gâche le plaisir d'une révélation qui aurait été puissante et belle si le lecteur l'avait découverte au fur et à mesure de la nouvelle...

Entre des textes d’excellente qualité mais dans lesquels il m’a manqué quelque chose, une implication plus profonde. L’unique, Esprit d’équipe. J’ai ressenti la narration comme une sorte de catalogue des options offertes par l’idée de départ. Un coté un peu articificiel. Le monde tous droits réservés pourrait aussi entrer dans cette catégorie, si ce n'est que son propos est particulièrement bien vu, parfaitement actuel dans sa critique du système des médias. Lire, par le plus grand des hasards: "L'information était banalisée au point d'être dévaluée, répétée en boucle à l'image d'un matraquage publiciaire, jusqu'à diluer les événements en une bouillie d'information qui accompagnait l'individu tout au long de la journée" pile au moment où un avion a disparu en mer et que tout ce qu'on sait c'est qu'il a disparu, et que cette seule info occupe tous les médias des heures durant, sur toutes les chaines, partout, toute la journée effectivement, répétée à l'infini effectivement est une sensation qui fait froid dans le dos.

Entre, enfin, des textes très très bons, voire majeurs.
En sa tour, Annabelle. En quelques pages poignantes et superbe, une poésie tragique qui vous hante à mon avis très longtemps. En tous cas un texte placé désormais très haut dans mon panthéon perso des textes qui vous touchent au coeur.
Edgar Lomb, une rétrospective, excellent.

Les deux meilleures nouvelles du recueil sont sans conteste Éclats lumineux du disque d'accrétionet La fin du Big Bang.
Eclats lumineux mélange la physique et la sociologie. Dans sa préface Roland C. Wagner signale qu’au départ il ne voyait pas clairement comment

Ecken

allait lier les deux. De fait au début de la lecture, ce n’est pas évident. Ca devient clair progressivement et c’est vraiment réussi.

Ecken

pousse la logique de la solidarité nationale jusqu’à la transformer en cauchemar social. Impressionnant.
La fin du Big Bang est juste splendide. De la Hard SF « humaniste » : quel être humain devient-on quand le monde se transformer régulièrement devant vos yeux et que vous êtes le seul à vous en rappeler ?

Cet ouvrage a reçu le Grand Prix de l'Imaginaire. Il le mérite.
Un recueil à lire, sans aucun doute.




Imaginez un monde où les organes de presse auraient le pouvoir de copyrighter l'information...
Un monde où il serait possible de déléguer les tâches subalternes auprès de clones et mener ainsi plusieurs vies de front...
Un monde où l'avenir serait prédéterminé en fonction d'un ADN attribué...
Un monde dans lequel il serait concevable de parcourir l'univers en s'incarnant dans des entités extraterrestres...
Un monde qui, ayant banni la mort, punirait le suicide par une peine de vie à perpétuité...
Imaginez... demain.

Cet ouvrage a reçu le Grand Prix de l'Imaginaire.


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (15 réponses)

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
L'abbé X   

L'abbé X

    

Claude Ecken



Cette critique est signée Olivier
Aucune réponse pour le moment...

Les Hauts Esprits   

Les Hauts Esprits

    

Claude Ecken



Cette critique est signée Tank-Girl
1 réponse y a été apportée. Dernier message le 28/04/2006 à 12h49 par Franz

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire