Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
20 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
Cyril

Inscrit le :
10/11/2004
23 critiques
651 messages
Consulter le profil de Cyril
Envoyer un message privé à Cyril

Le joueur d'échecs

Stefan Zweig


Le joueur d'échecs
Traduction : Brigitte Vergne-Cain, Gérard Rudent
Illustration : Annie-Claude Martin
Titre original : Die Schachnovelle
Première parution : 1943

 Pour la présente édition :

Editeur : Le Livre de Poche
ISBN : 2-253-05784-3

Ce livre est noté   (5/5 pour 1 évaluations)


J'ai lu ce livre et je souhaite donner mon avis
La critique du livre
Lire l'avis des internautes (6 réponses)

Aller, la science-fiction étant de moins en moins monopolistique dans les fiches, je me lance dans celle-ci. J'avais découvert Stefan

Zweig

par un très beau film : l'adaptation de Lettre d'une inconnue. Depuis, je me dis qu'il faudrait que je le lise ; alors, lorsque je tombe sur Vingt-quatre heures dans la vie d'une femme et Le joueur d'échec, je me saisi de l'occasion.

Le joueur d'échec part à priori d'un thème peu exaltant : une partie d'échec entre le champion du monde -- un idiot, génie des échec, mais arrogant -- en titre et un inconnu lors d'un voyage en bateau. Mais

Zweig

réussi à donner à ce récit une force, une tension qui d'une certaine manière transcende les lignes de fractures qui sous-tendent une partie d'échec : Un affrontement entre deux cerveaux selon

Zweig

.

Ainsi, à travers ce "simple" affrontement, l'auteur nous décrit une lutte à mort entre deux esprits pour la domination ; le jeu d'échec sort de son cadre purement formel et intellectuel pour devenir une arène où deux fauves -- deux cerveaux calculateurs -- s'opposent.

Et enfin,

Zweig

profite aussi de cette histoire de jeu d'échec pour une mise en abîme concenant le totalitarisme nazi dans un style très kafkaïen j'ai trouvé...

Un court roman que je ne peux que conseiller.




Qui est cet inconnu capable d'en remontrer au grand Czentovic, le chanpion mondial des échecs, véritable prodige aussi fruste qu'antipathique ? Peut-on croire, comme il l'affirme, qu'il n'a pas joué depuis plus de vingt ans ? Voilà un mystère que les passagers oisifs de ce paquebot de luxe aimeraient bien percer. Le narateur y parviendra. Les circonstances dans lesquelles l'inconnu a acquis cette sciences sont terrible. Elles nous reportent aux experimentations nazies sur les elfes de l'isolement absolu, lorsque aux frontieres de la folies, entre deux interrogatoires, le cerveau humain pavient à déployer ses facultés les plus étranges. Une fables inquiètante, fantastique, qui comme le dit le personnage avec une ironie douleureuse, « pourrait servir illustration la charmante époque ou nous vivons ».


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (6 réponses)

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
Vingt-quatre heures de la vie d'une femme   

Vingt-quatre heures de la vie d'une femme

    

Stefan Zweig



Cette critique est signée Cyril
Aucune réponse pour le moment...

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire