Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
45 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
Ione

Inscrit le :
26/04/2004
12 critiques
897 messages
Consulter le profil de Ione
Envoyer un message privé à Ione

La stratégie Ender

Orson Scott Card


La stratégie Ender
Traduction : Daniel Lemoine
Titre original : Ender's Game
Première parution : 1977

 Pour la présente édition :

Editeur : J'ai lu
ISBN : 2290308285

Ce livre est noté   (3.5/5 pour 4 évaluations)


J'ai lu ce livre et je souhaite donner mon avis
La critique du livre
Lire l'avis des internautes (39 réponses)

L’histoire :
La stratégie Ender est un de ces livres qui marque l’esprit. Il ne peut laisser indifférent.
L’histoire tourne autour d’un petit garçon qui a eut la malchance d’être le troisième enfant de sa famille. Or, son pays est sous la loi d'une restriction de la natalité. Il est le troisième, le dernier, le paria…
Mais il se révèle aussi être le plus doué.
Son frère aîné, Peter, enfant prodige lui aussi, le déteste et le lui fait payer. Il le déteste parce qu’il sent au fond d’Ender toute la bonté de cœur qu’il ne possède pas lui-même. Et il sait que c’est ce qui fera la différence.
Lorsque l’armée viendra chercher Ender, lors de ses six ans, pour l’amener à l’école de guerre, c’est la déchirure pour le petit garçon qui perd ses parents et surtout sa sœur Valentine qu’il aime pardessus tout.
Il ne sait pas quand il les reverra.
Ender suit alors, loin de tous, une éprouvante éducation militaire, rigoureuse, intransigeante, inhumaine durant laquelle il apprendra à se battre et surtout à gagner pour survivre.

Mon avis :
Loin d’une description ennuyeuse des pratiques d’une école militaire, l’auteur nous montre le regard d’un enfant sur un monde d’adultes.
Il nous dépeint le douloureux cheminement intérieur de la prise de conscience du monde.
Il nous donne un point de vue nouveau, nous oblige à regarder les choses autrement, avec des yeux neufs, les yeux d’Ender.
Outre cet aspect prédominant du récit, il nous parle de nos peurs, de nos limites, de nos étroitesses, mais nous montre aussi nos capacités, notre grandeur. Cela préfigure la suite intitulée " La voix des morts ", récit pétrit d’humanité.

Si vous ne l’aviez pas encore compris, j’ai adoré ce livre. Le style d’Orson Scott

Card

est un pur bonheur, le sujet est très original et traité avec maestria.
Un livre que je recommande chaudement.

Mes réticences :
L’intelligence de Valentine et Peter. J’ai trouvé leurs personnages très difficilement crédibles dans leur rôle de Locke et Démosthène.




Il y a cinquante ans, la flotte terrienne a réussi à repousser l'attaque des Doryphores... Aujourd'hui pourtant, une nouvelle invasion menace.

Un programme militaire pour la formation des futurs commandants de la flotte est en cours, mais le temps est compté. Parmi les élèves-officiers - tous des surdoués - Andrew Wiggin, dit Ender, focalise toutes les attentions. Appelé à devenir un puissant stratège, il est le jouet des manipulations supérieures depuis sa naissance... Et cela le dépasse.

Car c'est entre ses mains que repose le sort de l'humanité et Ender n'a que six ans.


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (39 réponses)

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
La voix des morts   

La voix des morts

    

Orson Scott Card



Cette critique est signée Ione
20 réponses y ont été apportées. Dernier message le 21/06/2006 à 10h18 par morca

Espoir-du-cerf   

Espoir-du-cerf

    

Orson Scott Card



Cette critique est signée Psychohistorien
3 réponses y ont été apportées. Dernier message le 16/01/2006 à 13h43 par Lisbei

Sonates frelatées   

Sonates frelatées

    

Orson Scott Card



Cette critique est signée zomver
7 réponses y ont été apportées. Dernier message le 30/07/2018 à 14h52 par lisbeli

Sonate sans accompagnement   

Sonate sans accompagnement

    

Orson Scott Card



Cette critique est signée soleilvert
2 réponses y ont été apportées. Dernier message le 29/07/2018 à 21h10 par morca

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire