Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
21 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
112 critiques
6988 messages
Consulter le profil de Olivier
Envoyer un message privé à Olivier

L'homme illustré

Ray Bradbury


L'homme illustré
Titre original : Illustrated man
Première parution : 1951

La critique du livre
Lire l'avis des internautes (5 réponses)

Aussi vieux briscard de la sf que l'on soit, Ray

BRADBURY

garde toujours une fraîcheur et un talent qui lui font traverser les époques et les courants sans encombre. Ses "Chroniques martiennes" n'ont pas fini d'enchanter les générations de lecteurs passées, présentes et à venir. Mais Ray

BRADBURY

n'est pas l'homme de ce seul livre, aussi mythique soit-il.
Pour preuve, le présent recueil, publié il y a plus d'un demi-siècle.
Le narrateur fait une randonnée, au cours de laquelle il rencontre un homme au corps couvert de tatouages. Chaque tatouage raconte une histoire, soit en tout 20 histoires pour ce recueil. Si l'on commence sur les chapeaux de roue avec un très bon récit oscillant entre fantastique et sf ("La brousse"), le reste du recueil est incontestablement estampillé sf pure et dure. Si l'influence de l'Age d'or (période où fut publié le présent recueil) y est prépondérante, comme en témoignent les nombreuses nouvelles sur les périples spatiaux, l'espace et sa conquête ne restent qu'anecdotique. Car ce qui intéresse l'auteur, c'est l'humain. Pour preuve, l'un des plus beaux textes du recueil, "Comme on se retrouve". Les Noirs ont fuit les USA et le régime raciste de la ségrégation qui y sévissait, pour coloniser et faire fructifier Mars. Mais voilà qu'un jour circule une folle nouvelle : un astronaute blanc doit venir se poser sur la prospère et pacifique planète. Les blessures du racisme sont encore vives, et la rancœur reste tenace. Comment sera-t-il accueilli ? Voici un texte vraiment magnifique, superbe coup de pied au cul à la ségrégation, mais aussi aux lynchages alors encore courants. Les relations humaines sont aussi à l'honneur, en l'occurrence celles d'un équipage après l'explosion de leur fusée, quand les hommes dérivent en attendant la mort. Quels sont les derniers mots à se dire, tandis que l'éloignement réciproque des membres brouillent les messages radios ? On retrouve encore ce traitement émouvant des ratages spatiaux, avec le très beau "L'homme de l'espace", un texte sur la fascination d'un enfant pour son spationaute de père, et surtout pour l'espace.
Un autre thème récurant est celui de l'apocalypse nucléaire et de la guerre, car à cette époque, la question n'était pas de savoir s'il y aurait une guerre nucléaire, mais quand elle aurait lieu, et accessoirement qui la déclencherait.

BRADBURY

peut le traiter d'une façon absolument glaçante, avec "La grand-route", ou "La nuit dernière", mais aussi parfois avec un peu d'espoir, dans une nouvelle qui traite surtout de la guerre, "Le renard et la forêt". Mais l'humour n'est pas absent non plus, avec "Automates, société anonyme", où un robot qui vous ressemble en tout point peut vous rendre de nombreux services. A moins que ce ne soit l'inverse ?
Les invasions ET sont aussi de la partie, avec "La ville", où l'on apprend que l'ET, c'est l'autre, dans un très beau texte sur les horreurs de la guerre. Mais l'une des meilleures réussites reste "L'heure H", où les enfants jouent à l'invasion martienne, et affirment que les Martiens vont venir et leur donner le pouvoir, afin de renverser la société des adultes. Que n'inventeraient pas les enfants pour s'amuser, diriez-vous ?
Nous avons donc là au final un recueil absolument splendide. S'il est marqué par les thèmes de l'époque de sa rédaction, il va cependant bien au-delà, car ce qui intéresse vraiment

BRADBURY

, c'est l'homme et les turpitudes de sa bouillonnante nature. Ray

BRADBURY

sait vous toucher au cœur, et tant que l'homme sera et aura un cœur,

BRADBURY

restera un auteur incontournable, comme en témoigne "L'homme illustré".

Je profite aussi de cette chronique, pour vous signaler que si l'œuvre a bien vieilli, il en est de même avec l'auteur, qui a encore du talent à revendre et des choses à dire, comme en témoigne son dernier recueil en date, "Les garçons de l'été" ["One more for the road"]. C'est un recueil de magnifiques nouvelles sur la nostalgie, la vieillesse et tant d'autres choses. Ne passez pas à coté de cet autre recueil, indispensable dans toute bonne bibliothèque digne de ce nom.




L'auteur des Chroniques martiennes et de Fahrenheit 451 est-il encore à présenter ? Né en 1920, Ray Bradbury a non seulement alimenté copieusement la littérature de science-fiction, mais également le théâtre, l'opéra et le cinéma (il a signé le scénario du Moby Dick de John Huston).


Ce n'est pas un homme comme
les autres : son corps est recouvert
de tatouages, une vingtaine d'images
fabuleuses qui racontent autant
d'histoires. Et cet homme n'a qu'une
envie, se venger de la femme qui
l'a affublé de cet étrange signe
particulier. Une terrible malédiction
qui attend une ultime victime...
puisqu'il reste une place vacante
dans le dos de l'homme illustré.
Vingt récits liés, à fleur de peau, qui
n'ont pas fini de nous surprendre.


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (5 réponses)

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
La cinquième tête de Cerbère / les chroniques martiennes   

La cinquième tête de Cerbère / les chroniques martiennes

    

Ray Bradbury, Gene Wolfe



Cette critique est signée oman
15 réponses y ont été apportées. Dernier message le 29/08/2017 à 15h46 par Jim

De la poussière à la chair   

De la poussière à la chair

    

Ray Bradbury



Cette critique est signée Olivier
4 réponses y ont été apportées. Dernier message le 21/08/2006 à 17h28 par Jim

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire