Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
8 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
vda

Inscrit le :
16/02/2006
34 critiques
1507 messages
Consulter le profil de vda
Envoyer un message privé à vda

L'héritage de l'Armageddon

David Weber


L'héritage de l'Armageddon
Traduction : Lucas Moreno
Illustration : Didier Florentz
Titre original : The Armageddon inheritence
Première parution : 3ème trimestre 1993

 Pour la présente édition :

Editeur : L'Atalante
Collection : La dentelle du Cygne
Date de parution : 02 novembre 2005

La critique du livre
Lire l'avis des internautes (3 réponses)

[LE BON] Colin McIntyre est parti sur les traces du Quatrième Impirium avec le Dahak, anciennement la lune de la Terre, en réalité un astéroïde armé animé par une IA (cf. La Lune des Mutins). Il cherche de l’aide contre l’arrivée prochaine des [LES MECHANTS] Achuultanni, une race d’extra-terrestres qui depuis des millénaires dévaste le système stellaire, détruisant tout vie sur son passage, et qui s'approchent de la Terre. Or, plus il s’engage dans le territoire de l’Impérium et plus il semble qu’il ne reste de celui-ci, et de sa population, que des terres dévastées, à jamais stériles.
Pendant que le gouverneur de la Terre (car il l’a sauvé des méchants rebellés du Quatrième Impérium lors du premier tome), l’un des impériums, Horus est en charge de mettre en place la défense de la Terre face à l’avant-garde des Achuultanni. Mais une réunion de toutes les armées terrestres, un tel bouleversement dans les systèmes politiques et économiques ne vont pas sans sursauts et ruades.

Bref, (à lire avec emphase) du mystère ! des difficultés ! (fin de l'emphase) sans parler de la plus que probable fin de l'humanité !

Il y a le pire et une partie de ce qu’on apprécie dans les ouvrages de David

Weber

, à savoir : une trame noir/blanc, un fil gris, les pions sont en place, une intrigue réduite à un schématisme épuré, et des batailles spatiales qui sauvent quelques unes de ces quatre cents pages de trop de bons sentiments. Autant l'avouer, mon côté sanguinaire regrette les bons sentiments, pas plus qu'il n'aprécoit le vieust francois.




La mutinerie qui ravageait la Terre depuis cinquante millénaires a pris fin. Colin MacIntyre a repris possession de Dahak, le gigantesque vaisseau spatial, héritage d'un empire interstellaire lointain.

Mais les Achuultani sont là. Leur innombrable armada aborde les parages du système solaire, balayant toute vie consciente sur son passage. Comment s'opposer à cette irrésistible force de frappe ? Faut-il espérer le secours du Quatrième Empirium, s'il n'a pas disparu, ou ne doit-on compter que sur les forces dérisoires d'une Terre qui n'a même pas encore fait son unité ? Et quel mystère dissimule d'ailleurs cette furie destructrice des Achuultani ?

Par l'auteur de la saga d'Honor Harrington, voici le second livre de la trilogie commencée avec "La Lune des mutins".


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (3 réponses)

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire