Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
16 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
morca

Inscrit le :
27/04/2004
34 critiques
5472 messages
Consulter le profil de morca
Envoyer un message privé à morca

Invasions divines - Philip K. Dick, une vie

Lawrence Sutin


Invasions divines - Philip K. Dick, une vie
Traduction : Hélène Collon
Illustration : Eric Scala
Titre original : Divine invasions - a life of Philip K. Dick
Première parution : 1989

 Pour la présente édition :

Editeur : Denoël
ISBN : 2-07-042236-4

La critique du livre
Lire l'avis des internautes (6 réponses)

Comment peut-on écrire une biographie de Philip K. Dick ?
C'est que l'homme lui-même se perd entre réel et fiction, et il faut un sacré courage, ou un grain de folie, pour se lancer dans une telle tentative.

Sutin

s'en tire avec les honneurs, du moins ceux de la critique, comme nous le signale le quatrième de couverture :


Citation :

"Unanimement saluée par la critique, cette biographie a obtenu en 1995 le Grand Prix de l'Imaginaire, catégorie essai"

Soit.
Une biographie terriblement travaillée, très, très documentée. 720 pages, dont 630 de biographie, plus une bibliographie commentée. Et agréable à lire.

Je passerai sur ce qui m'a plu ou déplu. Je préfère voir les choses ainsi :
Philip Dick a effectué un formidable travail de sape à l'intention de ses futurs biographes. A un événement marquant, Dick pourra en donner plusieurs versions, plusieurs causes. Il peut allègrement méler la vérité à l'élucubration, le sérieux et le comique, les faits et ses écrits.
Bref, une véritable anguille.
Dick échappe, Dick évite, il glisse comme un savon entre les mains des biographes. Ainsi, il reste un bloc impénétrable, demeure une énigme.
Et on reste, au final, heureux - moi en tout cas - que l'homme ne puisse être cerné, découpé, défini.

Alors faudrait-il éviter une biographie de Dick et celle-ci en particulier ?
Non, bien sûr. On peut lire

Sutin

, et les autres biographes (car il ne peut y exister LA biographie de Dick). Ce pour plusieurs raisons :
Parce que la vie de Dick est hallucinante.
Parce que c'est un bon complément à la lecture de l'oeuvre.
Parce que, peut-être, on cherche quelque chose au-delà. Au-delà des oeuvres, des interviews, des biographies. Quelque chose d'irreprésentable, et qui s'appelait peut-être Philip Dick.

Note : toi qui tombe sur cette chronique, je suis obligé, en guise d'avertissement, de m'auto-citer (voir plus bas) en précisant que cette bio "est quand même aussi une somme de détails loin d'être tous intéressants, avec un manque de réflexion évident et un psychologisme forcené à deux balles." - désolé.




Philip K. Dick (1928-1982) reste un trésor enfoui dans le domaine de la littérature américaine parce que la grande majorité de ses oeuvres a vu le jour dans le cadre d'un genre - la science-fiction - qui ne retient pratiquement jamais l'intêret des gens sérieux. Car on ne saurait être sérieux en racontant des histoires de vaisseaux spatiaux, n'est-ce pas ? Une baleine blanche, voilà qui peut faire office de grande figure littéraire ; mais comment en dire autant d'un fongus de Ganymède télépathe ?"
Mais le temps ne saurait mentir : aujourd'hui les réplicants de Blade Runner sont aussi célèbres que Moby Dick.


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (6 réponses)

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire