Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
8 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
lacroute

Inscrit le :
13/03/2005
6445 messages
 

SF: idées noires

08/02/2024 à 17h54 
Quel auteur détient à votre avis le Grand Prix de la SF la plus noire, la plus pessimiste ... celle qui n'offre aucune lumière, aucun espoir dans le genre humain, dans l'issue d'un monde qui courre à la cata ... etc ?

et qui, en contrepoint entretient une vision totalement inverse ?
Signature de lacroute https://laconvergenceparalleles.blogspot.com/
dernière édition : 08/02/2024 à 17h56   Consulter le profil de lacroute  Envoyer un message privé à lacroute  Visiter le site de lacroute  
  Ajouter ce sujet à mes favoris Culture SF
   Répondre   |   page 1 / 2   |   aller en page :   1  2       
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
9145 messages
RE : SF: idées noires 08/02/2024 à 18h39  
Thomas Disch est souvent d'une noirceur terrible, qu'elle soit frontale avec Génocides et Poussière de Lune ou plus éthérée avec 334 ou Sur les ailes du chant, qui me parlent beaucoup moins..

Ballard ne respire pas non plus l'optimisme, notamment sur la nature humaine.

Tout comme Andrevon.

Pour moi, c'est vraiment la trilogie des pessimistes.

Silverberg a écrit des textes sombres, mais on sent parfois chez lui des lueurs d'optimisme, qui percent l'obscurité des ailes de la nuit.

"L'humour est la politesse du désespoir." disait Jules Renard. Force est de constater que Fredric Brown illustre à merveille cet aphorisme du diariste.
Car si l'on y rit, c'est souvent d'un rire grinçant, celui d'un Kubrick face à la bombe. Il faut remercier les Martiens de nous avoir sauvés d'une guerre nucléaire.


A rebours, la sf campbellienne me parait plutôt optimiste. L'homme arrive toujours à triompher des périls, notamment dans L'histoire du futur de Heinlein, et à bâtir son paradis libertarien suite à une révolution léniniste sur la Lune.
Pareil chez Asimov, qui est un peu un Heinlein de gauche, à cet égard.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
dernière édition : 08/02/2024 à 18h40   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
tj

Inscrit le :
20/06/2007
2951 messages
RE : SF: idées noires 08/02/2024 à 21h46  
Il m'en faut plutot pas mal pur que je trouve ca vraiment noir , mais a ce jeu Exodes de JM Ligny remporte la palme . Derriere dans un tir groupé effectivement Genocides de Disch , la fin du reve de Wylie, Evolution de Baxter ( pour la fin) et la Mort de la Terre de JH Rosny Ainé sont pas mal ...
dernière édition : 08/02/2024 à 21h49   Consulter le profil de tj  Envoyer un message privé à tj  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
9145 messages
RE : SF: idées noires 09/02/2024 à 09h26  

Citation :

Il m'en faut plutot pas mal pur que je trouve ca vraiment noir , mais a ce jeu Exodes de JM Ligny remporte la palme . Derriere dans un tir groupé effectivement Genocides de Disch , la fin du reve de Wylie,

Effectivement, le Wylie est remarquable, et surtout d'une grande acuité par rapport à notre époque. Un roman impitoyable qu'il serait plus que temps de rééditer.
Ligny fait montre de noirceur, mais il a tout de même une vision assez ambivalente de l'humanité, où le pessimisme domine nettement. Disch me parait plus impitoyable encore, tandis qu'Andrevon n'est pas en reste.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
dernière édition : 09/02/2024 à 09h27   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
Butch

Inscrit le :
29/09/2012
773 messages
RE : SF: idées noires 09/02/2024 à 09h37  
George Orwell.
Signature de Butch Tout refuser et continuer.
   Consulter le profil de Butch  Envoyer un message privé à Butch  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
5656 messages
RE : SF: idées noires 09/02/2024 à 11h05  

lacroute :

(...) la SF la plus noire, la plus pessimiste ... celle qui n'offre aucune lumière, aucun espoir dans le genre humain, dans l'issue d'un monde qui courre à la cata ...

Pour la noirceur de l'œuvre, le premier nom qui me vient à l'esprit est Thierry Di Rollo
(bien que je n'ai lu qu'un seul de ses romans , La profondeur des tombes...)


Olivier :

"L'humour est la politesse du désespoir." disait Jules Renard. Force est de constater que Fredric Brown illustre à merveille cet aphorisme du diariste.
Car si l'on y rit, c'est souvent d'un rire grinçant (...)

Chez Disch, la noirceur est parfois compensée par un humour sarcastique.
Chez Ruellan (Grand Prix de l'Humour Noir pour Le manuel du savoir-mourir), l'humour est volontiers absurde.
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
LeGaidol

Inscrit le :
12/05/2005
3142 messages
RE : SF: idées noires 09/02/2024 à 11h32  
Lisez Peter Watts.
Si vous trouvez la SF trop déprimante, regardez la réalité.
   Consulter le profil de LeGaidol  Envoyer un message privé à LeGaidol  
SG-LYON

Inscrit le :
02/12/2008
642 messages
RE : SF: idées noires 09/02/2024 à 11h37  
La plus noire : Thierry Di Rollo.
   Consulter le profil de SG-LYON  Envoyer un message privé à SG-LYON  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
9145 messages
RE : SF: idées noires 09/02/2024 à 12h00  

Citation :

Chez Disch, la noirceur est parfois compensée par un humour sarcastique.
Chez Ruellan (Grand Prix de l'Humour Noir pour Le manuel du savoir-mourir), l'humour est volontiers absurde.

Disch, comme bon nombre de pessimistes, à commencer par Schopenhauer, cultive un humour féroce, qui rend son désespoir supportable au point d'en faire un compagnon agréable.

Quant à l'absurde, je ne résiste pas à cette citation de Desproges (autre grand pessimiste).. Il parait que Soleil vert l'adore.
"Les deux caractéristiques essentielles de l'anglais sont l'humour et le gazon. Sans humour et sans gazon, l'anglais s'étiole et se fane, et devient creux. Il tond son gazon très court, ce qui permet à son humour de voler au ras des pâquerettes.
Comment reconnaître l'humour anglais de l'humour français ? L'humour anglais souligne avec amertume et désespoir l'absurdité du monde. L'humour français se rit de ma belle-mère."

Transition toute trouvée vers Orwell, il n'est pas excessivement pessimiste, comme le montrent ses essais. C'est plutôt un optimiste lucide. 1984 dépeint le totalitarisme stalinien qu'il a vu à l’œuvre en Espagne, et son refus de toute illusion au profit de la vérité quel qu'en soit le coût (le bide de son Hommage à la Catalogne et les sévères inimitiés que lui a valu sa ligne d'écrire contre le totalitarisme et pour le socialisme démocratique).
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
dernière édition : 09/02/2024 à 12h01   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
soleilvert

Inscrit le :
28/02/2005
1198 messages
RE : SF: idées noires 09/02/2024 à 14h35  
Disch et Andrevon car c'est une constante dans leur oeuvre.
On ne peut pas dire aussi que la cosmogonie de Lovecraft soit joyeuse.
Ma dernière lecture de Ligotti aussi
Signature de soleilvert blog : La sortie est au fond du web
   Consulter le profil de soleilvert  Envoyer un message privé à soleilvert  Visiter le site de soleilvert  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
5656 messages
RE : SF: idées noires 09/02/2024 à 15h26  

soleilvert :

Ligotti aussi

chantait Fernandel... ;-P

+1
Il est de premier choix, sur le versant fantastique
(quoique je me disais, en me replongeant dans son œuvre dernièrement, que certains de ses textes, en forme enquêtes philosophiques sur fond d'horreur cosmique, se lisaient presque comme de la SF).

Pessimiste, fataliste... assurément ;
mais pas misanthrope : s'il est antinataliste, c'est qu'il se désole de la condition humaine, pas qu'il n'aime pas ses semblables
(ceci dit pour éviter une idée reçue le concernant, car s'il y a un auteur qui risque une fausse réputation à la Lovecraft, le soi-disant "reclus" de Providence, c'est bien lui)
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
   Répondre  |   page 1 / 2   |  aller en page :   1  2       

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire