Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
17 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
Tank-Girl

Inscrit le :
07/12/2005
9 critiques
239 messages
Consulter le profil de Tank-Girl
Envoyer un message privé à Tank-Girl

Wonderful

David Calvo


Wonderful

La critique du livre
Lire l'avis des internautes (4 réponses)

Black is beautiful
Yellow is Wonderful
Red is very nice
Let me draw my life

Les têtes raides

Bizarre autant qu’étrange, une petite merveille qui nous plonge dans un imaginaire loufoque, poétique et sombre.

La fin de la Terre est pour bientôt. La Lune se fissure et son prochain éclatement précipitera la destruction de la Terre. Que faire lorsque l’on sait que sa fin est proche, doit on continuer à soigner les malades, doit on se réfugier sous terre et vivre comme des taupes, doit on vivre comme au XIX ème siècle et préparer le retour de la reine Victoria ou encore s’inscrire au marathon de danse…
Le docteur Loomis a décidé de faire comme si de rien n’était, et continu ses tours de garde dans l’hôpital ou il travaille. Du moins jusqu’au jour ou il se retrouve avec deux énergumènes à ses trousses. Suite à la disparition pour le moins étrange de l’un de ses patients, Loom tentera de trouver une explication à ce mystère dans les appartements de ce patient. Manque de chance les deux compères sont à la recherche d’un film qui aurait été en possession du patient de Loom et se rendent également dans son appartement. A partir de ce moment, la vie de Loom bascule et son parcours, en attendant la fin du monde, le propulsera à la rencontre de personnage tous plus étranges les uns que les autres.
Que contient ce film ? Est il susceptible de sauver la Terre ?

Apres quelques pages on ne peut manquer de faire le rapprochement avec Neverwhere de Gaiman. L’histoire se déroule à Londres dans une ambiance équivalente, les personnages aussi ont de fortes similitudes. Loomis et Richard Mayhew sont deux héros malgré eux qui après s’être laissé porter par les évènements prennent leurs destins en main. Mais le plus frappant reste Floatsam et Jetsam, les deux sbires cruels et stupides, qui semblent être la copie conforme de Monsieur Vandemar et Monsieur Croup.
Alors Wonderful serait une pale copie de Neverwhere ?
Bien sur que non. La similitude entre les deux livres ne va pas aller plus loin que la petite poignée d’exemples cités plus haut. La force de Wonderful réside dans la poésie que le récit dégage.
Le démarrage n’est pourtant pas évident,

Calvo

ne ménage pas son lecteur et les nombreux contre pied laissent un peu perplexe. Mais à chaque fois que le lecteur est sur le point de décrocher,

Calvo

relance son histoire avec de nouveaux éléments qui permettent d’élaborer une toile de fond à l'échelle du système solaire.
Au final, nulle déception. Bien au contraire, on s’émerveille d’avoir fait un rêve éveillé…




« Vous écoutez Blue FM, il est bien trop tard, la neige tombe et le directeur des programmes m'a demandé de vous résumer ce qui se passe ici. Demain, c'est la fin du monde, la lune nous tombe sur la tête, Londres s'effondre pour la dernière fois. Des gens disparaissent, des hommes en noir arpentent ces rues, à la recherche d'un documentaire que personne n'a vu. Dans quelques jours, le grand marathon de danse de Trafalgar Square ouvrira ses portes. Quelles intrigues cosmiques se noueront sous les arcades de cette ville millénaire ? Qui pourra prétendre sauver ce qui reste de nos rêves ? Moi ? Non, moi, je passe des disques. Je vous accompagne en attendant l'apocalypse. »

David Calvo est né à Los Angeles au milieu des années 1970. Il n'a pas spécialement besoin d'une biographie, sa vie n'aura été jusqu'ici qu'un long tunnel d'informations. Il ne sait pas s'il doit résulter de cette somme, exister tout seul comme un grand, ou juste continuer à dire non. En attendant le moment où tout changera, il persiste à écrire pour repousser le néant. Il vit aujourd'hui dans un carton, Downtown Marseille.


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (4 réponses)

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
Sunk   

Sunk

    

David Calvo, Fabrice Colin



Cette critique est signée Cyril
9 réponses y ont été apportées. Dernier message le 21/08/2006 à 23h32 par Galvin

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014