Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
30 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
Maralan

Inscrit le :
19/07/2007
11 critiques
202 messages
Consulter le profil de Maralan
Envoyer un message privé à Maralan

Spin state

Chris Moriarty


Spin state
Première parution : 2007

 Pour la présente édition :

Editeur : Bragelonne

La critique du livre
Lire l'avis des internautes (10 réponses)

Spin state de Chris

Moriarty

aux éditions Bragelonne (2007)


Spin state est le premier roman de

Moriarty

. Bénéficiant d’un bon accueil outre-Atlantique, elle enchaîna avec Spin control.


Commençons d’abord par donner la définition de quelques termes récurrents du livre :

- Spin : Moment angulaire intrinsèque des quantons. L’électron a un spin ½, c’est-à-dire qu’il possède deux états d’orientation de spin : c’est d’une part un boson si le quanton est un spin entier et d’autre part un fermion si le quanton est un spin demi-entier.

- Condensat de Bose-Einstein : Etat de la matière formé de bosons à une température suffisamment basse, caractérisé par une fraction macroscopique d’atomes dans l’état quantique de plus basse énergie.

- Supraluminique : Qui dépasse la vitesse de la lumière.


Résumé

Sur Compson, l’une des 38 planètes découvertes dans 27 systèmes solaires, le commandant onusien Catherine Li (créature devenue posthumaine à 15 ans, âge auquel elle s’engagea à l’ONU) part en mission dans des laboratoires souterrains sous une usine. L’objectif est de trouver le code source, de récolter des bioéchantillons et procurer le wetware à l’I.A Cohen.
Li découvre dans des cuves une culture illégale d’assemblages génétiques. Ce sont des clones de Li. Des gardes interviennent et font feu. Kolodny sera mortellement touché par une biopuce qui lui ravagera le cerveau…

Plus tard, Li se réveille dans un sarcophage cryogénique. Elle vient de subir un saut supraluminique. Son 27ème. « Chair et silicium, systèmes numériques et organiques se soudèrent. Viande et machine se combinèrent à nouveau en une réplique à la fidélité quantique du commandant Catherine ».
Le général Nguyen confie à Catherine une autre mission. Enquêter sur la mort de Hannah Sharifi (une scientifique ès physique quantique), brûlée lors d’un incendie dans une mine. Sharifi était sur le point ou avait découvert comment cultiver des condensats de Bose-Einstein de qualité de transport, une technologie qui permettrait de contrôler l’espace…
Li constate en lisant le rapport de l’autopsie que Sharifi a été assassiné. Par qui, pourquoi ? Les Ligues semblent être dans le viseur. Ce sont des communautés génétiques qui ont annexé plusieurs colonies et instauré un climat délétère faisant apparaître un puissant courant antigénétique.
Li se retrouve au milieu d’une affaire dont les enjeux la dépasse rapidement et se retrouve telle une pièce que l’on manipule à souhait sur un échiquier.


Conclusion

Spin state nous parle d’un avenir peuplé d’êtres génétiques dans lequel l’Homme n’a plus sa place. C’est une lutte incessante entre communautés pour s’approprier l’Espace. On y voit clairement surgir ce fléau qu’est l’anomie : en vouloir toujours plus, jusqu’à l’infini.
Ce récit est entaché de plusieurs défauts. En premier le vocabulaire hermétique qui rend la lecture de certains passages ardus. Même avec les définitions, cela reste pour moi du charabia. Néanmoins cela n’entrave pas la compréhension globale du roman. En outre, il y a beaucoup trop d’annotations sur la gestuelle des personnages. Concernant la religion, qu’est-ce que c’est que cette connerie de dire que Dieu et Marie sont sur la Terre et que Marie est uniquement sur Compson ? A quand remonte sa dernière visite chez le médecin ? ^^. Aurait gagné à ne pas y figurer, même si elle en parle peu.
Le roman se veut également être une réflexion sur la notion d’identité (la modification de la mémoire de Li ne lui empêche pas d’avoir des flashs de sa vie antérieure – humaine). Ainsi que comme le souligne Haver : « La libération de toutes les contraintes liées au corps n’amène pas la libération des individus » et je rajoute, pas plus qu’aux entités aussi perfectionnées et transformées qu’elles soient.
Malgré les défauts que j’ai souligné, Spin state mérite le détour AMHA.




Bienvenue dans un univers post-humain d'IA émergentes, d'assemblages génétiques et de wetware illégal, où seule la force de la volonté permet de survivre.

Le commandant Catherine Li, soldat de la paix de l'ONU, a subi trente-sept sauts supraluminiques au cours de sa vie. Elle a certainement oublié davantage que ce dont se souviennent la plupart des gens. Mais c'est à cela que servent les unités de sauvegarde. Et Li est bien placée pour le savoir : cela fait quinze ans qu'elle pirate sa propre mémoire afin de se faire passer pour humaine.
Mais aucune mise à niveau logicielle n'aurait pu préparer Li à ce qu'elle découvre dans la colonie minière de Compson : le cadavre d'une physicienne qui se trouve être son clone, des données qui pourraient modifier l'équilibre interstellaire des pouvoirs et transformer une guerre froide en conflit ouvert, sans oublier un "accident" minier qui ressemble étrangement à un assassinat...
Li devra poursuivre un tueur à des kilomètres de profondeur, dans un monde étranger où tout le monde a un secret. Une mauvaise décision dans l'espace spinien, un faux pas dans les ruelles obscures de l'espionnage interstellaire et du marché noir des technos, ou un périlleux accrochage avec une IA perverse pourraient lui faire littéralement perdre la tête.

"Spin State" est le premier roman publié de Chris Moriarty, née en 1968, qui défend avec passion une science-fiction inventive et rigoureuse. Forte du succès rencontré par son livre aux États-Unis, elle en a publié la suite, "Spin Control", qui a gagné le prix Philip K. Dick 2006.


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (10 réponses)

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire