Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
18 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
115 critiques
7155 messages
Consulter le profil de Olivier
Envoyer un message privé à Olivier

Mysterious skin

Scott Heim


Mysterious skin
Traduction : Christophe Grosdidier
Titre original : Mysterious skin
Première parution : 1995

 Pour la présente édition :

Editeur : Au Diable Vauvert

La critique du livre
Lire l'avis des internautes (6 réponses)

Adapté au cinéma par un Gregg ARAKI qui signait là son meilleur film, voici enfin traduit en français le premier roman de Scott

HEIM

. Saluons donc la louable initiative de son éditeur, Au diable vauvert, qui nous offre là l'un des meilleurs romans de 2005.
Nous voici donc avec un premier roman aux ambitions affichées, car nous dépassons les 400 pages, avec une narration non linéaire. Nous suivons en effet plusieurs personnages, à travers plusieurs époque de leurs vies respectives en plein cœur des mornes plaines du midwest. Ce brillant kaléidoscope, grâce à ses jeux de miroirs nous dispense d'un narrateur omniscient, et nous offre les regards croisés de leurs proches sur les personnages principaux. Mais laissons ici ces considérations narratives, et penchons nous sur l'histoire.
Brian Lackey est le fils d'un comptable passionné de base-ball, et d'une mère matonne. A l'âge de 8 ans, il se retrouve sous l'escalier du sous-sol de la maison familial, saignant du nez et surtout amnésique des 5 dernières heures. Il pense que des ET l'ont enlevé et ont pratiqué sur lui des expériences. Cet événement va marquer toute sa vie, et le lancer dans une quête de la vérité qui le confrontera à tous les témoignages et autres enquêtes sur le surnaturel et le paranormal, avant de comprendre que la clé de cet enlèvement est un de ses partenaires de base-ball, Neil McCormick, ange sensuel et profondément amoral, véritable révélateur de l'hypocrisie du puritanisme de l'Amérique de Ronald Reagan.
Confrontant les destins douloureux de plusieurs gamins que l'on voit devenir adolescents puis adultes dans le trou du cul du midwest, où ils traînent leurs douleurs, leurs traumatismes et leurs différences, "Mysterious skin" est surtout une quête douloureuse de la vérité. Brillante variation sur le mensonge, la douleur de la fin des illusions et la difficulté d'exorciser un traumatisme afin de devenir adulte, ce chef-d'œuvre est narré par une plume magnifiquement sensible et juste, crue mais jamais vulgaire ni putassière. Scott

HEIM

réussit donc le tour de force de nous narrer des scènes terribles dans un roman bouleversant, qu'il est difficile de clore sans une larme.

Certes, nous sommes là aux extrêmes limites de la sf et du mainstream. Si vous ne jurez que par Vernor VINGE ou Jack VANCE, il est évident que ce livre n'est pas pour vous. Par contre, si vous appréciez la sensibilité de Theodore STURGEON ou de Francis BERTHELOT, le mélange de trash et de sensibilité de Poppy Z BRITE, ne cherchez pas plus loin, "Mysterious skin" est LE roman qu'il vous faut avoir lu.




Récit bouleversant de deux quêtes douloureuses, de deux destins meurtris que rien ne semble pouvoir apaiser, "Mysterious skin" explore, sans complaisance, sensationnalisme ni faux-semblants, la question de la pédophilie, la complexité de l'éveil sexuel et le passage à l'âge adulte. Tracé d'une plume sobre, empreint de poésie et de délicatesse, un magnifique portrait de l'enfance, dans la violence de relations troubles et traumatisantes.


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (6 réponses)

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire