Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
13 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
mijo

Inscrit le :
20/08/2006
8 critiques
583 messages
Consulter le profil de mijo
Envoyer un message privé à mijo

Les garennes de Watership Down

Richard Adams


Les garennes de Watership Down
Traduction : Pierre Clinquart
Titre original : Watership Down
Première parution : 1972

 Pour la présente édition :

Editeur : Flammarion
ISBN : 2-277-22078-7

La critique du livre
Lire l'avis des internautes (2 réponses)

Le Petit Prince (St Exupéry), Le Livre de la Jungle (Kipling) Alice aux Pays des Merveilles (Carroll) sont les trois premiers titres qui me viennent à l’esprit en littérature dite classique destinés à la jeunesse et qui sont lus par les adultes.
Mais connaissez vous Les Garennes de Watership Down ?
J’avoue un réel coup de cœur pour cette histoire écrite par Richard

ADAMS

en 1972 (comme le temps passe !) Les enfants anglais sont vraiment chanceux : ils avaient déjà sous l’oreiller pour les endormir et les transporter au pays des rêves et de la magie : Le vent dans les saules, le Monde de Narnia, Peter Pan et Mary Poppins ainsi que d’autres ouvrages que je n’ai pas eu la chance de découvrir à cet âge !

En France, mettant en scène des animaux, nous avions, essentiellement les personnages des Fables de La Fontaine, dont j’ai toujours trouvé la morale plutôt irritante !

Pourquoi parler de cet ouvrage dans des chroniques consacrées essentiellement à la SF / Fantasy ? Parce qu’à mes yeux, c’est un des meilleurs récits de fantaisie que j’ai pu lire.

Une petite harde de lapins de garenne, chassée dans de tragiques conditions, par les hommes de leur territoire habituel, devra affronter de multiples aventures et péripéties pour acquérir le droit de fonder leur propre avenir dans une nouvelle garenne. La terre promise par le jeune Cinquain, sera t-elle le paradis attendu, la juste récompense de nos braves aventuriers ?

Ils sont guidés par Noisette, jeune, courageux, véritable chef mais qui reste accessible à ses amis et à leurs conseils. Et surtout, son frère, Cinquain, freluquet hanté par des visions que personne ne veut croire. Comme l'Odyssée, c'est un véritable voyage initiatique.

L’originalité du récit de Richard

ADAMS

est d’avoir respecté la nature profonde de ses petits héros et de ne pas leur avoir attribué des personnalités trop humaines. Noisette, Cinquain et leurs compagnons d’aventures sont et restent des lapins avec des envies de lapin, des peurs de lapin, des attitudes de lapins…
Il invente pour nous une religion (vous rirez des facéties du héros mythique des lapins, le célèbre Shraa’ilshä), et une culture lapine proche de la réalité mais décrite et commentée par nos héros.

Ne vous y trompez pas. Une fois le voyage entamé vers les garennes de Watership Down, vous irez jusqu’au bout, affrontant le cœur palpitant de terribles dangers et apprenant au fil des pages la leçon donnée par de craintives créatures sur le véritable courage.

Qualité d’écriture et du récit, poésie, aventure, magie tout y est … pour une fois, la traduction est excellente et fidèle à la fois à l’esprit et à la lettre de l’original.

Si le temps est gris, si les soucis vous accablent, si vos lectures habituelles vous paraissent sans attrait, permettez moi un bon conseil : faites une pause rafraîchissante - sans tomber dans la niaiserie - Lisez Les Garennes de Watership Down !




Cessant d'être jouets de peluche ou gibier d'autromne, voici que les lapins deviennent pour la première fois les héros d'une grande aventure, d'une épopée.
Tout commence le jour où, sur la calme garenne de Sandleford, le lapereau nommé Cinquain pressent un péril mortel. Il est frêle et timide, Cinquain mais doué d'une rare intuition, et son frère, le vigoureux Noisette se fie à lui.
Il faut fuir ! Et bientôt la tribu part vers l'inconnu, vers de terribles ou d'exquises découvertes. Ces herbes, ces bêtes des bois, ces oiseaux, jamais encore rencontrés, sont-ils des amis ou des ennemis ?
Il faut lutter encore contre le doute et la fatigue, sauter, bondir toujours plus loin, vers ces hautes terres de Watership Down qui seront pour eux , Cinquain l'a promis, royaume de paix et d'insouciance...


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (2 réponses)

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire