Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
7 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
Gui

Inscrit le :
10/08/2006
46 critiques
2910 messages
Consulter le profil de Gui
Envoyer un message privé à Gui

Les Chants du Néant

Carolyn J. Cherryh


Les Chants du Néant
Traduction : Jean-Pierre Pugi
Illustration : Stephen Youll
Titre original : Tripoint
Première parution : 1994

 Pour la présente édition :

Editeur : J'ai lu
Collection : Science-fiction
Date de parution : mars 1996
ISBN : 2-277-24155-5

La critique du livre
Lire l'avis des internautes (5 réponses)

J’aime beaucoup les livres de Carolyn J. Cherry en général car Les Seigneurs de l’Hydre fut une de mes premières lectures de science-fiction – il y a maintenant assez longtemps – et, mis à part une “déception” avec L’Oeuf du Coucou, cet auteur(e) ne m’a jamais déçu. Les Chants du Néant n’est pas l’exception à la règle, mais je vous le recommanderais plutôt si vous souhaitez un bon moment de détente entre deux lectures “sérieuses”…

Des personnages intéressants, une intrigue sympathique, ce qu’il faut de descriptions pour être dans le bain et surtout une idée originale, comme c’est souvent le cas avec Carolyn J. Cherry et même si le développement tend à laisser un peu le lecteur sur sa faim. Le dénouement sent légèrement le happy end mais pas trop, de sorte qu’on a pas l’impression d’être dans le téléfilm moyen de M6 ; on en est pas passé loin ceci dit… On sent que l’auteur a eu du mal à développer les relations entre Thomas et son père – bien que cette partie de l’histoire ne manque pas d’intérêt en tant que telle – et s’est vite retranché sur l’exploitation de l’intrigue secondaire pour avoir de quoi finir l’ouvrage ; on aurait tort de se plaindre malgré tout car ce stratagème lui permet d’étoffer l’univers des Guerres de Compagnie évoqué dans des romans précédents et surtout primés, tels que Forteresse des Étoiles ou Cyteen, et que prolongent Les Seigneurs de l’Hydre ou encore Chasseurs de Mondes, entre autres ouvrages, et pour le plus grand bonheur de l’aficionado que je suis.

Si c’est trop sophistiqué et pas assez spectaculaire pour être comparé à du McMaster Bujold, ça se laisse néanmoins lire sans effort surtout si, comme moi, vous êtes fan de l’auteur… Pour lecteur “averti” de préférence donc, mais peut aussi devenir le bon prétexte pour découvrir une romancière de la science-fiction aux thèmes tout à fait personnels et, surtout, très humains.




Pour Thomas la vie n’est pas drôle, à bord du Sprite, le cargo familial des Hawkins. Tous ici le rejettent, même sa mère, Marie. Car Thomas est le fruit d’un viol…

Son père ? C’est Austin Bowe, le commandant du Corinthien, un vaisseau apponté à la station où ils vont faire escale. Obsédée par le désir de se venger de cet homme, Marie veut profiter de cette rencontre pour prouver qu’il se livre à des trafics illicites…

En dépit du peu de tendresse qu’elle lui témoigne, Thomas décide d’aider sa mère, ce qui lui attire de sérieux ennuis. Très sérieux, même : prisonnier à bord du Corinthien, en route vers une destination inconnue, le voici à la merci d’un équipage de fanatiques entièrement dévoués à Austin Bowe. Mais, pour le père et le fils, n’est-ce pas une chance de s’apprécier enfin ?





Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (5 réponses)

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire