Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
28 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
gylles

Inscrit le :
21/09/2005
4 critiques
459 messages
Consulter le profil de gylles
Envoyer un message privé à gylles

Le temple du passé

Stefan Wul


Le temple du passé
Illustration : Jean-Yves Kervevan
Première parution : 1957

 Pour la présente édition :

Editeur : Denoël
Collection : Présence du futur

La critique du livre
Lire l'avis des internautes (3 réponses)

Le plus fou et le plus irracontable des romans de Stefan

Wul

.

Un vaisseau spatial s'abîme dans l'océan d'une planète inconnue et se fait avaler tout crû par un monstre marin du coin.
Les deux astronautes survivants, Jolt et Massir, vont tenter de se libérer de leur hôte d'une manière fort insolite et seront ainsi à l'origine d'une nouvelle race de lézards extraterrestres qui les considéreront à juste titre comme leurs propres dieux.
Ainsi naîtra une nouvelle religion qui laissera de bien étranges vestiges...

Ne cherchez bien sûr aucune vraisemblance scientifique dans cet excellent roman.
L'intrigue, comme toujours chez Stefan

Wul

, est d'abord prétexte au voyage et au dépaysement où éclatent le bonheur d'écrire et la richesse d'imagination de l'auteur.
Mais on aurait tort de voir dans ce roman qu'un très bon livre d'évasion parmi d'autres. Car outre son inventivité, "Le temple du passé" est porteur d'une vision pacifique et tolérante de l' Autre.
Confrontés à un environnement pour le moins hostile, nos deux héros ne cherchent en effet jamais à combattre ou à détruire leur hôte, mais tentent au contraire de le convaincre de se modifier et d'en faire un allié.
Une idée originale, moderne, pour une philosophie non violente que j'adopte bien volontiers.

Un court roman, très original au dénouement des plus inattendus. Une intrigue folle mais parfaitement maîtrisée, écrite avec talent.
Sans doute le meilleur roman de

Wul

(avec "Niourk"), et l'un des tous meilleurs textes de SF francophone.




Se trouver en perdition dans l'espace, c'est déjà assez inquiétant. Atteindre un monde proche et sombrer dans un océan sans fond, c'est plus grave. Se perdre enfin dans un dédale incompréhensible et vivant, c'est franchement catastrophique.
Massir aura-t-il assez d'ingéniosité et de volonté pour s'en tirer ? Ou bien ses os pourriront-ils dans "le temple du passé" ?

Le mythe de Jonas revisité par un des grands visionnaires de la SF française. Un roman publié pour la première fois en 1957 et qui, comme les grands crus, n'a cessé de se bonifier au fil des ans.


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (3 réponses)

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
Rayons pour Sidar   

Rayons pour Sidar

    

Stefan Wul



Cette critique est signée morca
3 réponses y ont été apportées. Dernier message le 03/09/2012 à 08h35 par girlfromspace

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire