Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
19 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
oman

Inscrit le :
11/02/2005
90 critiques
994 messages
Consulter le profil de oman
Envoyer un message privé à oman

La faune de l'espace

Alfred E. Van Vogt


La faune de l'espace
Traduction : Jean Rosenthal
Illustration : Mathias Bonnard
Titre original : the voyage of the space beagle
Première parution : 04 janvier 1999

 Pour la présente édition :

Editeur : J'ai lu
ISBN : 2277123927

Ce livre est noté   (5/5 pour 1 évaluations)


J'ai lu ce livre et je souhaite donner mon avis
La critique du livre
Lire l'avis des internautes (8 réponses)

"Zorl rôdait inlassablement. La nuit noire, sans lune et presque sans étoile, cédait comme à regret place à une aube rougeâtre et désolée qui se levait à la gauche de Zorl. Pour le moment, la lumière naissante était pâle et n'annonçait aucune chaleur. Elle dévoilait, en s'étalant, un paysage de cauchemar..."

L'histoire :

L'humanité a atteint le stade de la civilisation galactique, grâce aux innombrables sciences qui se sont développées sur Terre. Elle envoie aux confins de l'univers des expéditions scientifiques pour étudier les différents mondes et différentes formes de vie extra-terrestres.
"Le Fureteur" est un de ces bâtiments interstellaires, contenant un millier de militaires et savants spécialisés dans tous les domaines possibles pour être à même d'étudier d'autres entités, dans un environnement étranger : biologistes, gèologues, chimistes, mathématiciens, astronomes, métallurgistes, psychologues, historiens etc ainsi que la toute nouvelle science qui à partir de toutes les autres, permet d'avoir un point de vue plus global de toute situation, le nexialisme.
Elliott Grosvenor est le seul représentant de cette science à bord, trop fraîche pour être prise au serieux.
C'est alors que durant une des expeditions planétaires, une entité ressemblant à un gros chat est capturé, et se montre plus intelligent qu'il n'y parait...

Ce roman est divisé en 4 parties et a probablement dû être publié en nouvelles, car chaque partie représente une des péripéties de ce vaisseau empli de cerveaux à la matière grise spécialisée dans un domaine bien spécifique. Tous sauf un. Celui de Grosvenor. Le représentant de cette nouvelle science qui n'a pas une spécialisation en particulier, mais qui est capable de prendre toutes les sciences en compte. Le remède miracle.
Ce livre nous raconte que tous les spécialistes, aussi pointilleux dans leurs domaines, s'ils ne font pas groupe autour d'une personne capable de synthétiser ces connaissances, sont d'un inefficacité incroyable. C'est à dire que le savoir n'est pas intelligence. Mouais. Novateur comme notion ? Un peu simpliste quand même.

Le roman se rattrape dans ces aventures qui sont assez bien menées dans le fait qu'il s'agit de huis-clos et que chaque événement est de plus en plus dangereux pour la vie de ces hommes, perdus dans l'espace. Le texte d'Ixtl pourrait avoir donner un idée de départ à un Alien, par exemple. On pourra juste reprocher que

Van Vogt

surenchérit à chaque vague lethale et la menace est de plus en plus gigantesque, du système stellaire jusqu'à l'univers tout entier. Mais c'est tres agréable à lire et les aventures sont vraiment sympathiques.

Un classique à lire, pour les débutants, donc.

Extraits :

"- Les problèmes dont s'occupe le nexialisme sont des problèmes entiers. L'homme a divisé la vie et la matière en compartiments distincts d'être et de connaissance. Et bien que, parfois, il emploie des mots qui indiquent qu'il a conscience que la mesure est un tout, il continue à se comporter comme si diverses parties, chacune fonctionnant séparément. Les techniques dont nous parlerons ce soir..."

" Ixtl flottait dans la nuit sans limite. Le temps avançait à pas lent vers l'éternité, et l'espace était d'une obscurité impénétrable. A travers l'immensité, de vagues taches de lumière froide s'offraient au regard de Ixtl. Chacune d'elles, il le savait était une galaxie en brume tourbillonnante. Là-bas, c'était la vie, la vie qui se multipliait sur les myriades de planètes dont chacune tournait indéfiniment autour de son soleil."




Bien au-delà du système solaire, un vaisseau cosmique, parti de la Terre, se livre depuis des années à une randonnée d'exploration interplanétaire. Il transporte dans ses flancs plusieurs équipes de savants qui disposent des laboratoires nécessaires à la recherche. Parmi eux, des psychologues chargés de comprendre la nature des civilisations extra-terrestres.
Soudain, au coeur d'un désert d'étoiles, l'astronef rencontre l'être fabuleux qui se nomme lui-même Ixtl. Il flotte depuis des milliers d'années dans la nuit sans limite, cherchant obstinément la source d'énergie qui lui rendra ses terribles pouvoirs. Pour son malheur, le vaisseau spatial va la lui apporter...


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (8 réponses)

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
La guerre contre le Rull   

La guerre contre le Rull

    

Alfred E. Van Vogt



Cette critique est signée oman
19 réponses y ont été apportées. Dernier message le 07/04/2006 à 13h53 par bladerunner

A la poursuite des Slans   

A la poursuite des Slans

    

Alfred E. Van Vogt



Cette critique est signée Tsilla
20 réponses y ont été apportées. Dernier message le 20/04/2013 à 02h18 par Butch

La faune de l'espace   

La faune de l'espace

    

Alfred E. Van Vogt



Cette critique est signée LeGaidol
21 réponses y ont été apportées. Dernier message le 17/09/2009 à 20h25 par morca

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014