Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
37 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
111 critiques
6953 messages
Consulter le profil de Olivier
Envoyer un message privé à Olivier

La dame des abeilles

Thomas Burnett Swann


La dame des abeilles
Traduction : Patrick Marcel
Illustration : Letizia Goffi
Titre original : Lady of the bees
Première parution : 2006

 Pour la présente édition :

Editeur : Les Moutons Electriques

La critique du livre
Lire l'avis des internautes (7 réponses)

Dès que l'on parle de l'exploitation des mythologies dans les littératures de l'imaginaire, le lecteur aguerri cite immédiatement le nom de Roger ZELAZNY, en véritable réflexe pavlovien.
Il faudra dorénavant ajouter un nom de poids, celui de Thomas Burnett

SWANN

, sorti de l'oubli grâce à l'obstination salutaire d'André-François RUAUD. Lire

SWANN

, c'est voyager dans le temps pour se replonger dans l'Antiquité méditerranéenne, aux cotés d'HOMERE ou de VIRGILE, dans un monde où les hommes invoquent les dieux et côtoient les créatures mythologiques, telles que les centaures, les faunes ou les dryades.
Le présent volume s'inscrit dans le même univers que "Le phénix vert" et il contient deux novellae, inédites en français : "Le peuple de la mer" et "La dame des abeilles".

"Le peuple de la mer" résonne encore des lointains fracas de la terrible guerre de Troie. Enée vaincu a fui le sac de la ville avec son fils Ascagne. Naviguant sur la Méditerranée, il voit sa flotte s'échouer sur les rivages du royaume de Didon. Il en deviendra l'amant, tandis qu'Ascagne deviendra l'ami du lunatique et imprévisible roi-éléphant Iarbas.
C'est à un voyage dans l'étrange que nous convie

SWANN

, à la rencontre d'Enée, fils d'un homme et d'une déesse, père aimant d'un fils qui parle avec un éléphant ou avec le bateau, suivant les pérégrinations de son père en quête d'un havre où bâtir la nouvelle Troie. Si cet enchantement animiste et polythéiste laisse peu de place aux combats et à un monde en péril qu'il faut sauver, on ne peut absolument pas s'en plaindre. A mille lieues de tout manichéisme, c'est à la quête du bonheur d'un père et de son fils que nous invite

SWANN

, dans une ébouriffante polyphonie de personnages. Situé chronologiquement avant "Le phénix vert" auquel il apporte quelques éclaircissements (bien qu'il fut rédigé ultérieurement), ce "Peuple de la mer" est donc idéal pour se lancer la "Trilogie du Latium" de

SWANN

, où il réécrit l'épopée de la fondation de Rome.
"La dame des abeilles" reprend lui la dryade du "Phénix vert", mais nous projette bien après l'arrivée d'Enée et Ascagne, tous deux morts depuis longtemps. Cette novella nous raconte l'histoire de Romus le sage et du brutal Remulus, fondateurs légendaires de Rome. Nous retrouvons donc ici les dryades, les faunes, et du coté des hommes les Etrusques, les Grecs et même les Latins. Ici, la guerre est de mise, puisque les deux frères sont bel et bien décidés à mettre à bas la tyrannie par les armes, en s'alliant aux créatures mythologiques, qui ne seront pas de trop. Batailles, passions sensuelles et violences sont donc au menu de ce récit somme toute moins intimiste que le premier, mais non moins intéressant. Simplement peut-être plus conventionnel pour le lecteur acharné de fantasy, qui y retrouvera les scènes de bataille, et la lutte contre la tyrannie dont TOLKIEN a su faire ses choux gras. La référence à Virgile est bien sûr là encore éclatante, et c'est un bel enfant que

SWANN

fait au mythe fondateur de Rome. Fidèle donc à l'Antiquité qui le passionna tant,

SWANN

ne fait pas intervenir de magicien, auquel il préfère de loin les créatures de la riche mythologie gréco-romaine.

Comme EURIPIDE,

SWANN

émancipe l'homme du joug des dieux pour le placer sous l'empire des passions. Il donne ainsi à ses personnages une consistance qui a pu leur faire défaut chez VIRGILE, avec en sus par une écriture chatoyante, remarquablement servie par l'élégante traduction de Patrick MARCEL.

SWANN

est un auteur profondément original et absolument remarquable. En ces temps de pléthore de sous-tolkienneries creuses et manichéennes, il se révèle tout simplement indispensable à qui veut lire autre chose : de la grande littérature, tout simplement.




Dans le bruit et la fureur des passions antiques, voici la tragique histoire de Romulus, décidé à tout conquérir, de son frère Rémus, qui désire suivre la sagesse de la nature, et de la belle dryade Mellone, qui parce qu’elle est la maitresse de Rémus va se trouver impliquée dans un conflit déchirant. Et voici également la sombre et captivante histoire de Dido, la reine fondatrice de Carthage, de son amant Énée et de son fils Ascanius, ainsi que de la cruelle néréïde Electra et du roi-éléphant Iarbus, dont la noire jalousie va provoquer le drame. Entre amour et colère, beauté et cruauté, sensualité et combats épiques, deux légendes appartenant à la mythologie de la fondation de Rome se trouvent réinventées de manière magique.

Thomas Burnett Swann, auteur de la Trilogie du Minotaure (rééditée en mars 2005 chez Folio-SF), est un écrivain nord-américain de fantasy à base mythologique classique, décédé en 1976. La magie de Swann, c’est celle des créatures de la mythologie méditerranéenne : les faunes, les dryades, les centaures et les minotaures, dans une prose captivante, pleine de drames, de combats épiques, d’humour léger, de poésie et de sensualité. La Dame des abeilles traduit pour la première fois en français les deux récits qui, avec Le Phénix vert, forment la Trilogie du Latium (indisponible de nos jours en langue anglaise) : le roman La Dame des abeilles et la longue nouvelle posthume « Les Peuples de la mer ».


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (7 réponses)

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire