Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
60 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
stegg

Inscrit le :
02/11/2006
18 critiques
971 messages
Consulter le profil de stegg
Envoyer un message privé à stegg

Enki Bilal (dessin), Pierre Christin (scénario)

La croisière des oubliés


La croisière des oubliés
Série : Légendes d'aujourd'hui

 Pour la présente édition :

Editeur : Les Humanoïdes Associés

La critique du livre
Lire l'avis des internautes (2 réponses)

La croisière des oubliés est la première collaboration de deux grand nom du neuvième art: Pierre Christin, le scénariste de Valérian, et Enki Bilal, auteur de la trilogie Nikopol. Cette collaboration se poursuivra dans la suite des Légendes d'aujourd'hui.

L'histoire commence par un court prologue où l'on voit plusieurs personnages travaillant pour les services secrets être ridiculisé d'une manière très particulière par un mystérieux individu qui était l'objet de leur réunion. La croisière des oubliés peut ensuite débuter.

Ce récit se déroule dans le village de Liternos, voisin d'une base militaires où ont lieux des expérimentations, où il ne se passe pas grand chose. Mais un matin, les habitants découvre avec stupeur que leur maison se sont envolées. A part l'adjoint au maire qui panique, les autres villageois prennent la chose plutôt calmement et continuent leur vie pratiquement comme si il ne se passait rien. Arrive alors, l'étrange personnage aperçu lors de l'ouverture accompagné par une ancienne chercheuse au CNRS qui semble être au centre de l'événement. Le lendemain, un coup de vent emmène le village en ballade.


Dans la croisière des oubliés, le fantastique semble être juste un prétexte pour proposer une histoire dénonçant une France militarisé, pollueuse et abandonnant certains de ses citoyens. Il montre avec cynisme des militaires dont l'apparence devient monstrueuse au fur et à mesure de l'histoire et qui ne pensent qu'à garder leur subventions et leur honneur en se moquant des conséquence de leur actes à moins qu'ils ne nuisent à leur profits. Les villageois prennent leur aventure tranquillement, certain en profitant pour découvrir le monde qui ne fait qu'entourer leur village et qu'ils ne connaissent pas, d'autre y voyant l'occasion d'une fête. Seul l'adjoint au maire, personnage profondément militariste et obéissant aveuglément à l'état, perd tout ses moyens. L'histoire pourrait sembler manichéennes avec d'un coté les gentils paysans et de l'autre les méchant militaires mais il n'en est rien grâce à un humour omniprésent.

Le graphisme de Bilal constitué de petit détail donne vraiment vie au personnage et au village. Grâce à un découpage astucieux, il donne un rythme soutenu à l'histoire et chaque case apporte un point de vue originale sur l'histoire. Certain lui reprocheront peut-être d'avoir vieilli et d'être assez classique mais il reste suffisamment moderne pour être tout à fait convaincant. Il ne faut pas oublier la colorisation plutôt aboutie de Dan Brown qui participe également à l'ambiance de l'histoire.

La croisière des oubliés est une œuvre fantastique et original qui vieillit très bien. On peut y voir la nostalgie d'une France paysanne qui vivait bien mieux qu'avant l'arrivée d'une modernité polluante et destructrice mais on peut aussi lire une histoire sortant des sentiers habituels et très loin des critères de la BD fantastique actuelle.






La croisière des oubliés est le premier volet d'un cycle qui, avec Le vaisseau de Pierre et La ville qui n'existait pas, fut initialement publié sous le titre générique des " Légendes d'Aujourd'hui " qui offrent à leur façon un panorama des années 70. L'esprit de l'époque était antimilitariste, antiflic, antipatron. Une croyance en l'utopie régnait également mais l'humour noir a heureusement préservé ce triptyque de certaines illusions idéologiques désormais bien dévaluées. C'est aussi l'appel à l'imaginaire qui transcende aujourd'hui encore l'époque, avec une approche qui est restée novatrice. Il s'agissait en effet pour Enki Bilal et Pierre Christin d'abandonner les ficelles convenues du genre gothique pour s'attaquer au fantastique moderne, nourri des espoirs et des hantises du monde contemporain. Mêlant tragédie et ironie, ces fictions mouvantes et dangereuses se relisent comme une œuvre actuelle, bien qu'elles brossent le tableau d'une France qui n'existe déjà plus tout à fait...


Vous aimez ce livre ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (2 réponses)

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire