Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
11 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
LeGaidol

Inscrit le :
12/05/2005
26 critiques
2972 messages
Consulter le profil de LeGaidol
Envoyer un message privé à LeGaidol

La cité entre les mondes

Francis Valéry


La cité entre les mondes
Illustration : Paul Siraudeau
Première parution : 2000

 Pour la présente édition :

Editeur : Denoël
Collection : Présence du futur
ISBN : 2-207-24950-6

La critique du livre
Soyez le premier à donner votre avis !

1911. Le professeur Samuel Blumlein travaille sur une nouvelle invention, le télévidéoscope, qui est sensé révolutionner les communications. Mais, l’appareil n’est pas encore au point et la visite de Joseph Plumet détourne son attention. Le jeune homme qui travaille comme garçon de courses à la Gazette tricontinentale illustrée lui fait part d’une dépêche incroyable. Un monstre que tout laisse supposer dinosaurien, s’est manifesté sur les bords du lac Kivu dans l’Etat libre du Kongo. Son oncle, le patron de presse Hugo Gernsback, se propose de financer l’expédition si Blumlein y participe. L’aiguillon de la science étant irrésistible, c’est ce que ne tarde pas à faire le savant.


Ce roman est une illustration de ce jeu (qu’il porte le nom de Steampunk ou non) avec les icônes littéraires et les mythes modernes générés par les littératures des marges auxquels les auteurs peuvent s’amuser.
A la lecture de « La cité entre les mondes », on pense inévitablement à Jules Verne en raison de l’aspect aventures extraordinaires du récit mais également en raison d’un duo de héros qui évoque la relation entre Phileas Fogg et Passe Partout. Bien entendu, ce n’est pas l’unique référence suggérée car le périple et les découvertes du professeur Blumlein sont porteurs de nombreuses autres réminiscences (le professeur Challenger, les récits de mondes perdus…) et semblent soutenus par l’esprit des pulp magazines (n’oublions pas que c’est Hugo Gernsback qui finance l’expédition). L’ensemble de l’action se déroule dans un contexte uchronique de rivalités coloniales explosives et de manipulations secrètes.
Hélas ! Malgré ces ingrédients alléchants, le résultat m’a laissé déçu.

A noter : ce roman est sans doute une version développée et modifiée de la nouvelle « L’oiseau de Zimbabwe » parue dans l’anthologie de Daniel Riche car de nombreuses convergences existent entre les deux textes.




Le vingtième siècle est tout jeune et voilà qu'un dinosaure a été aperçu dans un des coins les plus reculés d'Afrique. Sponsorisés par le rédacteur en chef Hugo Gernsback, le professeur Samuel Blumstein et son assistant Joseph Plumet s'embarquent dans une aventure qui les mènera jusqu'à la Cité entre les mondes... En chemin, ils affrontent des espions allemands, de terribles hommes-léopards et leur chef : la Griffe Noire.

Roman d'aventures scientifiques sur lequel plane l'ombre de Jules Verne, "La Cité entre les mondes" allie steampunk et expédition africaine pour le plus grand plaisir des lecteurs.


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Soyez le premier à donner votre avis !

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire