Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
40 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
Cyril

Inscrit le :
10/11/2004
23 critiques
651 messages
Consulter le profil de Cyril
Envoyer un message privé à Cyril

L'éléphant du vizir

Ivo Andric


L'éléphant du vizir
Traduction : Janine Matillon
Illustration : Karen Petrossian, Olivier Mazaud, Bernard Perchey
Première parution : 2002

 Pour la présente édition :

Editeur : Le Serpent à Plumes
ISBN : 2-842842-315-5

La critique du livre
Lire l'avis des internautes (1 réponses)

Bon, une fois n'est pas coutume, voici une fiche de lecture non SF. Même pas Fantastique ou Fantasy. Premier livre de cet auteur bosniaque que je lis, et j'en ressors séduit.

Ce recueil de nouvelles doit son titre au premier texte. On y découvre les tribulation d'un éléphant -- celui du nouveau vizir réputé cruel -- animal à la hauteur de la réputation de son maître. On y suit le parcours des villageois entre fatalisme et révolte face aux dégradations de l'animal. Entre bravade et couardise lorsqu'il s'agit d'aller râler à son sujet auprès du vizir. Finalement, l'ironie et l'émerveillement dominent dans un style à mi chemin entre Orient et Occident doté d'une fluidité toute poétique.

A l'image de ce premier texte, cet ouvrage parle du petit peuple de Bosnie perdu au milieu de l'Histoire. De ses cruautés, des ses mesquineries, mais aussi de sa grandeur d'âme, d'un forme de sincérité malgré la déformation des faits. Une simplicité bienvenue, salutaire même, quelque part universelle tant on y reconnait des traits communs à tous les peuples du monde. Où, pour se donner contenance, les gens se passent les histoires, forcément déformées bien que toujours basée sur un fond de vérité... Ensuite, ils brodent, accentuant le courage d'untel ; embellissant la mort d'un autre ; transformant un pari d'ivrognes en lutte de pouvoir entre notables locaux ressemblant plus à une bagarre de collégiens qu'à un affrontement entre deux hommes de pouvoir... Bref la vie ordinaire sous l'Empire Ottomant et l'Autriche-Hongrie que le souvenir aurait embelli ou déformé.

Andric

m'a aussi séduit par une certaine sensibilité orientale dans le texte, et comme je l'ai dit plus haut par son savant mélange de cette sensibilité avec une forme romanesque plutôt occidentale. Sorte de conte philosophique, ce recueil vaut le détour. Je ne dirais pas que tous les textes m'ont accroché, mais les principaux -- surtout ceux centrés sur la Bosnie -- sont de purs moments de plaisir littéraires.

A lire, donc.




Il était une fois, en Bosnie, dans la ville de Travnik, un vizir nouvellement nommé. Comme ses prédécesseurs, il se fit connaître et par sa cruauté, et par un animal fétiche. Certains avaient fait venir des panthères, d'autres des singes, lui fit venir un éléphant. Bientôt il fut clair pour tout le peuple que cet éléphant, qui bousculait les étals au marché et faisait trembler de peur toute personne honnête, était bien semblable au vizir ; et une même haine les confondit tous deux. L'Éléphant du vizir, nouvelle-titre de ce recueil, donne le ton de l'ouvrage, car pour Ivo Andric, prix Nobel de littérature, c'est le petit peuple de Bosnie qui est le véritable héros de l'Histoire. Passeront les vizirs et leurs animaux extravagants, Turcs, Français et Autrichiens pourront se succéder, seul le peuple demeure. Et en souriant, le soir, à l'auberge, les hommes se racontent l'histoire de l'éléphant du vizir...


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (1 réponses)

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire