Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
23 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
Ione

Inscrit le :
26/04/2004
12 critiques
898 messages
Consulter le profil de Ione
Envoyer un message privé à Ione

L'Ange de l'Abîme

Pierre Bordage


L'Ange de l'Abîme
Première parution : 11 novembre 2006

 Pour la présente édition :

Editeur : Le Livre de Poche
ISBN : 2253112860

La critique du livre
Lire l'avis des internautes (4 réponses)

Sur fond de guerre et de mère-bombes, de fanatisme religieux et de villes dévastées, l'Ange de l'Abîme nous conte la misère humaine et le parcours de quelques personnes se débattant au milieu de ce cloaque. Nous suivons le parcours physique et initiatique de Steff et Pibe, deux jeunes que leur destin va pousser à aller toujours de l'avant malgré la souffrance omniprésente.

Le rythme et la construction du roman de Pierre

Bordage

est basé sur le mouvement d'une vague. En tout cas, c'est comme ça que je l'ai ressenti.
Il nous entraîne dès le début vers les profondeurs abyssales promises dans le titre pour "culminer" ou plus exactement s'enfoncer au plus profond de l'horreur. Un déchaînement de violences, de souffrances, les pires abjections dont l'homme est capable jusqu'à la nausée. Puis une douce remontée vers la lumière salvatrice s'amorce dans les derniers chapitres.

Un roman dur, noir, éprouvant que j'ai failli abandonner à maintes reprises. C'est la première fois que j'ai du mal à soutenir tant de violence et de bêtise humaine. Mais j'ai bien fait de continuer ma lecture. Toute cette violence n'est heureusement pas gratuite puisque l'espoir est toujours là. Il est en chacun de nous. Contrairement à ce que l'on a tendance à croire (moi la première), nous avons un "pouvoir" sur nos vies. Nous avons beau n'être que des gouttes dans l'océan, chaque goutte fait partie intégrante de ce monde et une seule a le pouvoir de faire déborder l'océan.

Le plus fort message que j'ai retenu de ce roman que je n'espère pas prophétique est que nous sommes prisonnier de nos peurs. Des plus banales aux plus complexes. Peur d'avoir faim, peur de souffrir, peur de manquer, peur de la solitude, peur de l'avenir, peur du passé, peur des autres, peur de l'inconnu. Si un jour nous parvenons à nous libérer de ces carcans psychologiques, nous pourrons certainement avancer sur la crête de la vague en harmonie avec la Vie en profitant et en jouissant pleinement de chaque instant.
Oui, message philosophique, abstrait ou stérile diront certains mais pourtant tellement vrai.

Autre message auquel j'adhère totalement, rien n'est tout blanc ou tout noir. En chaque monstre se cache une "faiblesse", une faille, une souffrance, une humanité.


On trouve déjà ce message dans l'Evangile du Serpent. Un hymne au détachement, une façon de voir la vie différemment.




Dans une Europe d'apocalypse ruinée par la faillite des OGM, enlisée dans la guerre contre le Moyen-Orient, en proie au fanatisme religieux et au racisme, l'auteur raconte le voyage initiatique de Stef et Pibe, deux adolescents à la recherche de l'archange Michel, le dictateur tout-puissant qui gouverne le vieux continent depuis sa forteresse roumaine. Dans une ambiance crépusculaire fascinante car terriblement proche et crédible, un grand roman épique d'une actualité brûlante.


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (4 réponses)

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
Les guerriers du silence   

Les guerriers du silence

    

Pierre Bordage



Cette critique est signée morca
22 réponses y ont été apportées. Dernier message le 18/08/2010 à 01h03 par dragonet70

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire