Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
7 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
BouquetdeNerfs

Inscrit le :
15/09/2007
10 critiques
1750 messages
Consulter le profil de BouquetdeNerfs
Envoyer un message privé à BouquetdeNerfs

Guêpe

Eric Frank Russell


Guêpe
Traduction : C. et L. Meistermann
Illustration : Wojtek Siudmak
Titre original : Wasp
Première parution : mars 1957

 Pour la présente édition :

Editeur : Presses Pocket
Date de parution : mars 1983
ISBN : 2-266-01239-8

La critique du livre
Lire l'avis des internautes (9 réponses)

Guêpe a été vendu en tant que « chef d’œuvre du délire burlesque», Terry Pratchett disait de Guêpe : "I can't imagine a funnier terrorists' handbook ». Je suis très étonné...

Contexte de l'histoire : guerre spatiale entre les Siriens et les Terriens.

D'abord, «Guêpe» est une métaphore. Ce n'est ni l'aventure d'une guêpe à dimension extrahumaine qui darde les vaisseaux siriens ennemis du bout de son abdomen. Ni le dernier Transformers hyménoptère capable d'annihiler une armée extraterrestre en engluant de miel* leurs vaisseaux, pendant que la Petite et la Grande Ourses s'en font des sucettes spatiales. Ni l'aventure extraordinaire d'une super héros en guêpière et en guerre pour sauver l'humanité !

La «Guêpe» n'est en fait qu'un soldat, du nom de James Mowry, recruté par l'armée terrienne. Un soldat entrainé, et transformé physiquement en extraterrestre pour se faufiler, ni vu ni connu, parmi la population sirienne. Sur Jaimec (une planète sirienne en avant poste de la guerre), James, alias la guêpe, s'organise seul pour déstabiliser les forces au pouvoir. Il commet des actes de sédition, et des crimes engagés. James signe ses actions des initiales D.A.G., pour faire croire à l'émergence d'une organisation sirienne rebelle : le Dirac Angestum Gespt (c-a-d, le Parti Libre Sirien). Les actes d'insubordination et les crimes se multiplient, et le gouvernement sirien craint d'admettre les faits publiquement. Le discret James Mowry "fonctionne en tant que torticolis notoire", comme une guêpe qui bourdonne à grande vitesse autour de votre visage sans que vous puissiez la chasser.

Azimée** par cette mystérieuse DAG, le gouvernement Sirien et la police Kaitempi (un nom pas anodin) sont très loin d'imaginer qu'ils chassent un seul et même homme. Ne sachant plus où donner de la tête, ils continuent d'organiser des contrôles d'identité, de mener la censure, et de manœuvrer la propagande pour asservir la population sirienne, pendant qu'à l'extérieur, et sur le front, l'ennemi Terrien se fait de plus en plus oppressant.

On est sans cesse dans le feu de l'action, et le travail de la guêpe est difficile, dangereux et l'entraine parfois vers des situations cocasses ! C'est un excellent livre d'action, très peu humoristique, réfléchi et qui montre un exercice propre à la guerre : l'infiltration.

Si bien que je me demande : est ce qu'Eric Frank

Russell

(il a servi dans l'armée de l'air britannique pendant la WWII) écrit en 1957 Guêpe comme un livre humoristique?

La planète Jaimec n'est pas différente de la Terre, et les Siriens nous ressemblent beaucoup. Il n'y a ni la volonté de nous immerger dans un univers dépaysant, ni un ton particulièrement, sic, "burlesque" ou "funny" dans cette histoire.


* D'autant plus que ce sont les abeilles qui font du miel, c'est une entourloupette pour voir si vous suivez : )

** C'est du patoi, mais je ne suis pas sûr de son orthographe
(Jim?) ! C'est entre "quereller" et plus grossièrement "emmerder".




Tout une armée en un seul homme ? Allons, allons, il ne faut pas rêver. Et pourtant... le haut commandement terrien est inquiet ; l'armée sirienne est supérieure en nombre, et tout laisse penser qu'elle va gagner la guerre. Alors, on pense à James Mowry ; il partira seul, sans attendre d'aide, et désorganisera les lignes ennemies de l'intérieur. Impossible. Pas à une guêpe, à un insecte bourdonnant, peu pressé de jouer de son dard mais semant la panique par le bruissement de ses ailes. Cette présence menaçante et invisible, aux effets toujours imprévus, suffira-t-elle à déstabiliser l'armée la mieux organisée de la Galaxie ? Eh bien, somme toute, rien n'interdit d'essayer...

Eric Frank Russell, écrivain anglais (1905-1978), fit une longue et brillante carrière dans les pays anglo-saxons avec des nouvelles et des romans où ce contemporain et rival de Fredric Brown donnait libre cours à une inspiration le plus souvent humorisitique. En France, on connait de lui Plus X, Guerre aux invisibles et surtout Guêpe, le chef d'oeuvre du délire burlesque.





Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (9 réponses)

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire