Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Publicités et annonces
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
6 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
BouquetdeNerfs

Inscrit le :
15/09/2007
9 critiques
1560 messages
Consulter le profil de BouquetdeNerfs
Envoyer un message privé à BouquetdeNerfs

Alamut

Vladimir Bartol


Alamut
Première parution : 1938

 Pour la présente édition :

Editeur : Broché
Collection : Libretto
ISBN : 2752906269

La critique du livre
Lire l'avis des internautes (6 réponses)

En Iran, à la fin du XIème siècle, plusieurs grands maîtres se disputent le pouvoir et se prétendent les héritiers du Prophète Mohammed. Retranché dans Alamut, une citadelle dont-on dit imprenable, Hassan Ibn Sabbâh va mener une guerre sainte en exécutant un plan qui aura muri 20 ans dans sa tête. Ce plan est l’édifice de sa vie et repose sur la doctrine ismaélienne dont il se sent le dépositaire.

"Pour réaliser mon plan, pour faire sortir le monde de ses gonds, je n'avais besoin, comme Archimède, que d'un seul point fixe. Je ne demandais plus aucun honneur, aucune influence chez les maîtres de ce monde. Il me fallait seulement un château fortifié et les moyens de le modifier à ma guise."


Une magnifique photo du rocher d'Alamut par Babak Tafreshi, The Starry Night of Alamut

A Alamut, chaque croyant de l’ismaélisme est devenu un soldat bien trempé et chaque soldat est en même temps le plus fervent des croyants. Parmi toutes ses mesures, Hassan considère que la plus importante est la création de l’école des « fedayin ». Une troupe d’élite qui sera prête à tous les sacrifices. On suit leur enseignement allant des mathématiques à la littérature, leur catéchisme, et leurs épreuves sportives et militaires où ils feront preuve de dépassement de soi. Mais la clef d’achoppement du plan d’Hassan se cache à l’abri des regards, un endroit où de jeunes femmes - et quelques eunuques qui prennent soin de leurs besoins - remplissent une grande partie de leur journée à un certain nombre de leçon, de joutes poétiques, et d'autres passe-temps artistiques : la vie leur est presque idyllique.

Au premier tiers du livre, on commence à comprendre petit à petit les rouages de ce plan machiavélique sans pouvoir encore toucher à l’essence, et aux buts de l’organisation. Quand la machine se met en branle, il est difficile de lâcher le roman au cours des intenses premiers combats entre les armées, ou des ruses et des manipulations successives d’Hassan. Avec une intelligence inquiétante et une détermination extraordinaire, il tire profit des facteurs prévisibles et imprévisibles qui participent à la réalisation de son plan.

Au fil des chapitres, on se rapproche un peu plus vers les raisons profondes qui animent Hassan. Son but élevé a rapport à des vérités essentielles, mais mystérieuses qu’il cherche à résoudre avec la sagesse du philosophe, lui qui a consacré le reste de sa vie à la science et à l’exploration de la nature. Il se sacrifie à cet objectif et le moyen de parvenir à rallier les foules à sa cause ne lui pose pas un cas de conscience. Car, pour lui, la masse a toujours préféré un mensonge qui affirme quelque chose de solide à un savoir, même sublime, qui ne leur offre pas de prise ferme.

« … je partage l’humanité en deux catégories fondamentalement différentes : une poignée de gens qui savent ce qu’il en est des réalités et l’énorme majorité qui ne sait pas. »

Cette légende d’Alamut est une sorte d'allégorie politique intemporelle sur la manipulation des masses (et sur les bases des stratégies de consentement, religieuses ou non). Avec son atmosphère colorée et attrayante, avec une bonne dose d'aventure et d'intrigue romanesque, de réflexions politiques et philosophiques, Vladimir

Bartol

offre un roman aux accents merveilleux. Je referme ce livre en ayant pris la mesure d’une entreprise effroyable qui prend fin au terme d’une aventure palpitante.

« ... un projet gigantesque et grandiose comme le monde n’en avait jamais vu. Eprouver l’aveuglement humain jusqu’à ses limites extrêmes ! Atteindre ainsi la plus haute puissance et l’indépendance totale ! Incarner le conte ! Transformer la fable en réalité pour que l’Histoire en parle plus tard ! »




Qui a dit que faire croire à des vivants, pour en faire des fanatiques, qu'ils rejoindraient le paradis s'ils mourraient en martyr était une notion contemporaine propre à Al-Qaïda ?
Installée dans la citadelle d'Alamut, nichée au coeur des montagnes du nord de l'Iran, un chef Ismaélien n'a de cesse que de faire tomber l'empire des turcs Seldjoukides adeptes du faux prophète.
Nous sommes au XIème siècle. Ce leader éclairé veut être sur terre ce qu'Allah est au ciel : omnipotent, invisible, maître de la vie et de le mort. Son plan, en recréant le paradis sur terre dans des jardins secrets où vivent de superbes jeunes femmes, est de faire croire qu'il détient lui aussi les clefs du ciel et peut y envoyer, en remerciements des services rendus, ses meilleurs fedayin. Subjugués, ces jeunes soldats de Dieu seront prêts à mourir au combat pour rejoindre ces lieux merveilleux qui les accueillent comme des rois...


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (6 réponses)

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014